BTB 34 : Elmia Wood 2013

Il est temps de choisir entre de vraies démonstrations ou un tour dans les bois où rien ne se passe

– Gary Olsen, représentant du service de vente international de Tigercat

Je me souviens d’avoir été très impressionné par la première exposition Elmia Wood à laquelle j’ai assisté en tant qu’étudiant des cycles supérieurs il y a longtemps de cela, en 1993, et j’ai eu la chance d’aller voir toutes les expositions subséquentes sauf une.

Between the Branches, nº 34 : Elmia Wood 2013

Depuis la première participation de Tigercat à l’exposition Elmia Wood, en 2001, je peux dire sans le moindre doute qu’il y a de moins en moins d’opérations forestières réelles se déroulant à l’événement, au point où l’exposition de cette année était à peine plus qu’un tour dans les bois où il y avait des machines immobiles. La plupart des opérations forestières ne sont devenues rien d’autre que des mises en scène manquant de naturel et peu intéressantes pour les acheteurs de machines potentiels souhaitant voir les meilleures inventions technologiques les plus récentes en action.

Toutefois, le nombre de personnes présentes pendant les quatre jours de l’exposition de 2013 a été stupéfiant, plus de 50 000 visiteurs ayant pris part aux activités, Elmia Wood étant un excellent événement pour valoriser l’industrie forestière scandinave. L’exposition, ayant attiré des visiteurs de l’Amérique du Sud, de l’Indonésie, de l’Afrique du Sud, de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande, était vraiment, ce qui est nécessaire, un événement d’échelle mondiale, en dépit du fait que de nombreuses machines scandinaves présentées offrent des solutions à des problèmes que la plupart des personnes ne rencontrent pas. La priorité traditionnelle accordée aux opérations de récolte de petite ampleur, quoique d’un certain intérêt, n’est guère pertinente pour ceux faisant des opérations dans les grandes plantations commerciales situées dans l’hémisphère Sud.

Pour un visiteur venant de l’étranger, les systèmes de récolte de billes de longueur préétablie de grande ampleur sont certainement plus intéressants, et de bonnes occasions pour comprendre le fonctionnement des nouvelles machines, y toucher et entrer dans leur cabine s’avèrent très utiles. Ce qui est peut-être encore de plus grande valeur est l’occasion de parler avec le personnel, les propriétaires et les ingénieurs des fabricants d’équipement pour profiter de l’occasion afin de comprendre les tendances, les progrès réalisés et les raisons des changements en matière d’avancées technologiques et de conception de machine. En plus des transporteurs 1055B et 1075B et de l’abatteuse-façonneuse 1135, Tigercat a apporté le nouveau débardeur de montagne 610C doté d’un treuil à double tambour et s’est fait accompagner de représentants de son concessionnaire belge Clohse Group. Clohse Group va faire des démonstrations avec la machine en Belgique, en Allemagne et en France pendant les quelques prochains mois. Un groupe d’ingénieurs et de cadres supérieurs de Tigercat était aussi présent sur les lieux pour discuter avec les clients.

Elmia Wood demeure un événement de classe mondiale de bonne réputation dans le monde entier. Toutefois, c’est peut-être le moment pour les organisateurs et les participants de repenser la forme de l’événement et de faire de nouveau des démonstrations de grande ampleur ressemblant aux opérations réelles faites sur le terrain.