BTB 34 : Spécialiste de l’eucalyptus

José Hidalgo parle de sa compagnie, Mecharv S.A., et d'une promenade heureuse fortuite dans un boisé isolé de la Colombie-Britannique qui l'a mené à l'achat de 30 machines Tigercat.
Between the Branches, nº 34 : Spécialiste de l'eucalyptus

Le débardeur 615C et la chargeuse forestière LS855C travaillent ensemble. La chargeuse forestière permet de déplacer le bois dans les sections les plus inclinées des parcelles de terrain et de former des groupes pour le débardeur, ce qui améliore de façon importante la productivité sur les pentes raides.

Mecharv S.A., dont le siège est situé à Los Angeles, au Chili, n’a pas la structure d’une compagnie d’exploitation forestière type. Le fondateur et propriétaire de Mecharv S.A., José Hidalgo, est entré dans l’industrie forestière en 1991, en tant qu’employé du département de récolte mécanisée de Monte Aguila S.A., une entreprise du Chili à qui appartenaient des ressources forestières importantes. En 2000, Monte Aguila S.A. a décidé de réduire les effectifs du département de récolte mécanisée, en préférant faire appel aux services de tiers faisant de l’exploitation forestière afin de répondre aux besoins de l’entreprise en matière d’approvisionnement en bois. Mecharv S.A. a été fondée en 2001 en tant qu’entreprise indépendante. José Hidalgo a aussi fondé une société de transport du nom de Transportes Reñico qui appartient à Mercharv S.A. « Je ne souhaitais pas créer Mecharv uniquement pour moi, mais aussi pour toutes les personnes qui avaient travaillé sous ma supervision [at Monte Aguila] et qui étaient des employés de confiance », explique José Hidalgo. La possibilité de devenir des actionnaires a été offerte aux employés de la nouvelle entreprise, ce qui lui a donné une structure de société fermée unique. Des douze actionnaires de la compagnie, José Hidalgo est celui qui est le plus important en raison du montant de son investissement, mais jusqu’à ce que jour il ne détient que 49 % des actions de la compagnie. « Si j’avais 51 % des actions, la compagnie fonctionnerait comme une dictature », souligne José Hidalgo. « Les propriétaires forment un conseil d’administration, et ceux-ci prennent des décisions et participent à la gestion de l’entreprise en étant membres de celui-ci. »

Between the Branches, nº 34 : Spécialiste de l'eucalyptus

(De gauche à droite) Claudio Albornoz (spécialiste de vente de Latin Equipment), Rossana Constant (gestionnaire du service de vente internationale de Tigercat), José Hidalgo (propriétaire de Mecharv S.A.) et Rodrigo De la Sotta (spécialiste de vente de Latin Equipment) en avant d’une machine à vapeur antique qui fait partie de la vaste collection d’équipement de José Hidalgo.

José Hidalgo sent que cette structure améliore la performance des employés parce qu’ils ont un intérêt personnel à ce que la compagnie fonctionne. « Si je fais une proposition liée à des investissements importants, c’est le conseil d’administration qui statue sur la question. Je prends généralement les décisions parce qu’ils me font confiance, mais je veux que les employés sachent et sentent qu’ils participent au processus de prise de décision. S’ils sont loyaux envers moi, je sais qu’ils vont fournir beaucoup d’efforts pour faire fonctionner la compagnie. » Pour faire ses premières opérations, José Hidalgo a acheté tout l’équipement Ponsse d’un système de coupe de billes de longueur préétablie appartenant à son ancien employeur. Malheureusement, les machines n’étaient pas dans un parfait état. « Ce n’était pas facile au début », se souvient José Hidalgo. « Nous avions beaucoup d’expérience sur le plan technique, mais pas sur le plan commercial et entrepreneurial. Nous avons dû apprendre rapidement. Nous avons tiré des leçons de nos nombreux échecs. » Une fois que le système de récolte avec des machines Ponsse a fonctionné, ce qui a permis de récolter environ 15 000 m³ la première année, José Hidalgo s’est mis à rêver de pouvoir un jour utiliser de l’équipement parfaitement adapté aux opérations. Il a aussi envisagé la possibilité d’avoir de l’équipement d’une seule marque afin de réaliser des économies lors de l’achat et d’avoir les connaissances mécaniques nécessaires pour pouvoir tout entretenir et réparer à l’interne.

De l’équipement provenant uniquement du meilleur fabricant

Au début de la dernière décennie, Komatsu avait une entente avec Silvatech Industries, le fabricant du débardeur hydrostatique Morgan. « Komatsu nous a invités au Canada pour nous montrer des débardeurs Morgan », se souvient José Hidalgo. « Nous sommes allés sur un site d’opérations en Colombie-Britannique. Une piste menait jusqu’à l’endroit ou le débardeur Morgan était utilisé. » Comme José Hidalgo le raconte, il y avait une deuxième piste. « J’ai entendu le bruit généré par une machine et je me suis dirigé vers celui-ci par curiosité. » José Hidalgo explique que ses pas l’ont guidé vers une place où il a vu en action un débardeur Tigercat. « J’ai demandé à l’opérateur dans mon anglais approximatif ce qu’il pensait de la machine et il m’a indiqué qu’elle était excellente. J’étais impressionné par celle-ci. » (On ne peut que se demander ce qui passait par la tête de l’opérateur lorsque le Chilien amical lui posa des questions dans un boisé isolé de la Colombie-Britannique.) José Hidalgo continue son histoire : « L’opérateur faisait le débardage en descendant une pente. Je suis entré dans la cabine à ses côtés. J’aimais la machine, mais je lui ai demandé : « Serait-il possible de débarder en montant la pente? » Il a dit en riant : « Ce n’est pas la façon dont nous travaillons, mais on peut le faire. » Il a exécuté un virage et a monté la colline en transportant la charge sans aucun problème. De retour au Chili, j’ai appris que Latin Equipment était le concessionnaire de Tigercat et je leur ai indiqué que je voulais avoir un débardeur 630B. C’est ainsi que mon engouement pour les machines Tigercat a commencé. » Mecharv S.A. a acheté par la suite 30 machines Tigercat. Bien qu’il utilise de l’équipement d’autres marques, José Hidalgo précise que « c’est seulement lorsque Tigercat n’offre pas certains types de machines dont j’ai besoin, comme de petites façonneuses ».

Systèmes et opérations

Manuel Chicioada est le directeur des opérations responsable de toutes les configurations des systèmes de récolte d’eucalyptus variés de Mecharv S.A. La production mensuelle de la compagnie est de 140 000 m³, ce qui est presque dix fois le volume de production de 2001 et l’entreprise a maintenant 190 employés.

Between the Branches, nº 34 : Spécialiste de l'eucalyptus

L’opérateur utilise le siège Turnaround de façon intensive pour cette opération difficile.

Monte Aguila été achetée par Forestal Mininco, en 2004, une autre compagnie forestière. Forestal Mininco gère des forêts et exporte de la cellulose, et José Hidalgo est content que la compagnie a évalué et reconnu le bon travail réalisé par Mecharv S.A. Mecharv S.A. utilise deux systèmes de déchiquetage d’eucalyptus sur le terrain pour le compte de Forestal Mininco. L’un d’eux est utilisé de façon permanente tandis que le deuxième est utilisé comme système de secours au cas où l’un des autres entrepreneurs travaillant pour Forestal Mininco ne parvient pas à approvisionner l’entreprise comme elle s’est engagée à le faire. « Le système de secours maintient et garantit l’approvisionnement en copeaux pour les installations de Forestal Mininco à Santa Fé », explique José Hidalgo. Le système de déchiquetage permanent produit 35 000 m³ par mois, en utilisant une abatteuse-empileuse à roues 724E, un débardeur 630D, un débardeur 620D et un système d’écorçage et de déchiquetage Precision Husky. Les deux systèmes de récolte de troncs entiers de Mecharv S.A. produisent chacun 20 000 m³ par mois. Les deux systèmes sont identiques, employant chacun une abatteuse-empileuse 724E, deux débardeurs 620D et une grue de chargement T240 dotée d’une scie de tronçonnage montée sur châssis. Une grue de chargement 220C et une grue de chargement T250 montées sur camion sont utilisées pour faire le chargement. José Hidalgo explique que la grue de modèle 220C est employée au cas où ils décident d’interrompre des opérations et de laisser du bois en bordure de la route. La machine peut facilement revenir sur le site plus tard pour charger le bois. Ces deux systèmes fournissent l’approvisionnement en matière première à l’usine de fabrication de cellulose de Santa Fé. Les troncs entiers sont chargés en étant écimés à la hauteur où leur diamètre atteint 5 cm, sans enlever les branches ni l’écorce. C’est l’usine qui s’occupe de l’ébranchage et de l’écorçage et elle utilise cette matière comme biocombustible. Un autre système fournit des troncs entiers similaires à Forestal Celco S.A., une filiale du groupe Arauco, sauf que les opérations sont réalisées sur des pentes raides. Il est constitué d’une abatteuse-empileuse L830C, d’un débardeur à câble 604C, ainsi que d’un débardeur 610C et d’un débardeur 620D dotés de treuils. Une machine Timberpro 630 dotée d’un grappin-scie est utilisée en bordure de la route. Le Chili est un pays montagneux et il y a énormément de plantations d’eucalyptus situées sur des pentes raides. Le climat des flancs de montagnes est souvent excellent et les conditions y sont généralement idéales pour la croissance. L’eucalyptus et le pin de Monterey sont généralement plantés dans les vallées et sur les parties inférieures des montagnes. Sur les parties élevées des montagnes situées au nord, près de la cordillère des Andes, on trouve principalement des plantations de pin de Monterey. Quelques équipes supplémentaires de Mecharv S.A. utilisant de l’équipement mécanisé travaillent sur ces pentes raides. L’un des systèmes consiste en une vieille abatteuse-empileuse à chenilles Valmet (qui sera bientôt remplacée par une machine L845C Tigercat que l’entreprise a déjà commandée), un débardeur à câble 604C Tigercat et une grue de chargement T234 dotée d’une tête de tronçonnage. Les arbres sont tronçonnés de façon à obtenir des billes de 5 à 7 m sans enlever les branches ni l’écorce.

Between the Branches, nº 34 : Spécialiste de l'eucalyptus

Selon José Hidalgo, la chargeuse forestière LS855C est très polyvalente. Elle peut faire de l’abattage, du débusquage par rotation, du tronçonnage en bordure de la route et même charger des camions au besoin. Peu de personnes au Chili pensaient qu’un système avec une telle machine fonctionnerait, mais maintenant de nombreuses entreprises prennent note de son efficacité.

Le plus récent système de récolte d’eucalyptus situés sur des pentes raides, utilisé dans les plantations de Forestal Mininco, est composé d’une chargeuse forestière Tigercat LS855C dotée d’une tête de façonnage Satco. Elle fait de l’abattage, du débusquage de rotation et du groupage pour les débardeurs. Un nouveau débardeur 615C, le premier en Amérique du Sud, et un débardeur 604C transportent les arbres jusqu’au bord de la route où ils sont tronçonnés de façon à obtenir des billes de bonne longueur sans faire d’autre façonnage. La chargeuse forestière et le débardeur à six roues travaillent très bien en tandem, la chargeuse forestière permettant d’améliorer beaucoup la productivité du débardeur en débusquant le bois vers le haut dans les sections les plus en pente des blocs de coupe. José Hidalgo, un pionnier au Chili en ce qui a trait à l’utilisation d’une chargeuse forestière LS855C, explique que c’est une machine très polyvalente parce qu’elle peut faire du tronçonnage en bordure de la route et même charger des camions au besoin. Il ajoute que peu de personnes au Chili pensaient que d’utiliser une telle machine fonctionnerait, mais il a créé un nouveau type de système très productif, la pièce centrale de celui-ci étant la chargeuse forestière, et d’autres entrepreneurs en prennent note.

Between the Branches, nº 34 : Spécialiste de l'eucalyptus

Le premier débardeur 615C Tigercat utilisé au Chili fait du débardage en montant une pente, celui-ci étant employé dans l’un des systèmes mécanisés de récolte sur des pentes raides de Mecharv S.A.

Regarder la chargeuse forestière LS855C de Mecharv S.A. travailler en tandem avec le débardeur à six roues 615C :