Entretien hivernal des machines forestières

Le présent article fournit des conseils d'entretien pour que les machines Tigercat résistent aux conditions extrêmes de l'hiver.

Les machines Tigercat sont utilisées à certains des endroits de la planète où les conditions météorologiques sont les plus extrêmes, que ce soit dans les régions chaudes et humides du sud des États-Unis et du Brésil, ou en Russie, au nord des États-Unis et au Canada où il y a des hivers enneigés rudes et froids. Lorsque le climat est froid, les entrepreneurs doivent maximiser le temps de disponibilité et la production pendant la courte période de l’hiver où le sol est gelé. Les trucs présentés ci-dessous aideront les opérateurs des régions nordiques à traverser les hivers les plus difficiles avec brio tout en maximisant la productivité.

Abatteuse-empileuse Tigercat 870C en hiver

Entretien de l’extérieur

En hiver, le sel sur les routes peut entrer en contact avec les machines lorsqu’elles sont transportées d’un site à l’autre ou ramenées au parc de machinerie. Le sel peut recouvrir des pièces exposées sensibles comme les tiges de vérins hydrauliques, ce qui cause inévitablement de la corrosion. Lorsqu’il faut transporter une machine, il faut couvrir les tiges de vérins exposées avec de la graisse pour les protéger du sel.

Chaque fois que c’est possible, laver les machines à l’aide d’un pulvérisateur puissant dans un poste de lavage. Éviter toutefois de les laver avec trop de force en utilisant cet appareil! Ne pas utiliser un réglage de pression élevé et ne pas diriger le jet d’eau près des connecteurs électriques.

Avant le démarrage, enlever la glace se trouvant sur les chenilles et près des vérins hydrauliques. Une accumulation de glace épaisse peut empêcher les vérins hydrauliques de se déplacer et endommager les joints d’étanchéité à l’intérieur de ceux-ci.

Fluides utilisés en hiver

Les températures froides ont des conséquences importantes sur les lubrifiants et les fluides qui permettent aux machines Tigercat de continuer à fonctionner. En hiver, il est essentiel de s’assurer que l’on utilise une huile hydraulique toutes saisons approuvée dont l’indice de viscosité est d’au moins 225 et une huile moteur qui a un indice de viscosité plus faible, adéquate pour les températures froides, conformément à ce qui est indiqué dans le manuel d’utilisation.

Transporteur 1085B Tigercat en hiver

Lorsqu’il fait froid, les particules de cire se trouvant dans le carburant diesel peuvent se précipiter, ce qui cause de la gélification, ce qui veut dire que le carburant s’épaissit et peut facilement boucher les filtres et les tuyaux et a pour conséquence de couper l’alimentation en carburant du moteur. Pour éviter ce phénomène, utiliser du carburant diesel de catégorie nº 1 ou « arctique » lorsque la température baisse. C’est du carburant raffiné contenant moins de composants de cire qui causent de la gélification. Si le diesel est mélangé avec du kérosène, des additifs de carburant ou des carburants de remplacement, le pouvoir lubrifiant du diesel diminue, ce qui cause des dommages à la pompe, aux injecteurs ou au système d’épuration en val.

Un fluide d’échappement diesel (FED) gèle à une température de -11 °C (12 °F). Toutefois, il peut geler et dégeler sans que cela n’ait de conséquences sur sa performance. Normalement, il gèle très lentement. Cela prend presque cinq jours pour que 20 l (5 gallons US) de FED gèle à une température de -20 °C (-4 °F). Les machines Tigercat peuvent être mises en marche lorsque le FED est gelé. Au besoin, un liquide de refroidissement de moteur chaud circulera dans le serpentin du réservoir de FED pour le faire fondre. L’idéal est de remplir le réservoir de FED à la fin de la journée, ce qui fait qu’une quantité supplémentaire de FED peut être utilisée plus rapidement s’il faut mettre une machine en marche tôt le matin et qu’il fait extrêmement froid. Le FED peut se dilater de 7 % lorsqu’il est gelé, mais tous les réservoirs de FED ont une section supérieure prévue à cette fin, alors éviter que le niveau de carburant dépasse la section inférieure du col de remplissage.

Il ne faut pas ajouter au FED des additifs qui préviennent la gélification ou abaissent le point de congélation puisqu’ils nuisent à sa performance et peuvent endommager les composants des systèmes d’épuration en val. C’est tout aussi vrai pour tout produit vendu en tant que FED d’hiver. Tout mélange ou ajustement du mélange de FED nuit à sa performance et peut endommager les composants de réduction catalytique sélective. Utiliser uniquement des FED certifiés ISO 22241.

Réchauffement de la machine

Faire fonctionner une machine à pleine puissance après l’avoir mise en arrêt pendant une longue période de froid extrême peut rapidement causer des dommages. Dans ces conditions, l’acier est fragile et risque de se fissurer s’il est soumis à des contraintes. Les tuyaux hydrauliques peuvent se boucher et les joints d’étanchéité devenir défaillants. Il est essentiel de réchauffer la machine au complet correctement pour assurer sa fiabilité par temps froid. Il est possible d’installer optionnellement des préchauffeurs autonomes ou des chauffe-moteurs de liquide de refroidissement sur la plupart des machines Tigercat, ce qui devrait être fait si elles sont utilisées par temps froid.

Si un préchauffeur autonome est utilisé, il est important de s’assurer que dans les tuyaux il n’y a aucun carburant diesel de qualité d’été pouvant se gélifier et empêcher le préchauffeur de fonctionner.

Les opérateurs doivent se trouver dans leur cabine pendant la procédure de réchauffement. Lorsque le préchauffeur a fonctionné durant un certain temps, et que le moteur a démarré et qu’il se réchauffe, il faut actionner l’équipement hydraulique, tout d’abord lentement, afin de permettre à toute la machine de se réchauffer de façon uniforme. Par exemple, pour une abatteuse-empileuse à chenilles, il faut faire allonger et replier la flèche lentement plusieurs fois. Il ne faut pas réchauffer l’huile hydraulique au moyen du préchauffeur, puis la faire circuler dans des vérins froids, car cela peut endommager les joints d’étanchéité.

Il faut faire fonctionner la machine au ralenti pendant une courte période afin de réchauffer l’équipement hydraulique et le moteur, mais il ne faut pas laisser le moteur tourner au ralenti trop longtemps (pas plus de 4 h pour un moteur Tier 4i, et 9 h pour un moteur Tier 4f). Pour un moteur Tigercat FPT, laisser le moteur tourner au ralenti longtemps peut entraîner une accumulation d’hydrocarbures et causer un retour de flamme au système d’épuration en val et endommager des composants importants.

Pneus et chenilles

Pour les machines dotées de pneus en caoutchouc, il faut seulement utiliser des dispositifs d’adhérence comme des chaînes à neige et des « chenilles » s’enroulant autour des roues approuvées par le service d’entretien de Tigercat. Des dispositifs d’adhérence non approuvés peuvent soumettre les essieux à des contraintes trop élevées. Tigercat ne recommande pas de souder des languettes de métal servant de crampons d’hiver sur des chenilles. Cela peut soumettre les maillons à des contraintes trop fortes et rendre les chenilles défaillantes. Chaque fois que c’est possible, contourner les souches!

Si l’hiver est pour vous la période productive de l’année pour faire de l’exploitation forestière, prendre quelques précautions supplémentaires permettra de maximiser la fiabilité et la productivité de votre machine Tigercat!

Articles connexes