Skip to content

BTB nº 53 : Agrandissements de l’usine Tigercat en 2020

Au diable les torpilles ! En pleine pandémie mondiale, Tigercat agrandit ses installations et augmente sa capacité de production sur différents fronts. De grands projets de construction et de nouveaux investissements en capitaux aideront l'entreprise à consolider sa position face à la prochaine croissance économique.

En plein ralentissement économique dû à la pandémie de COVID, alors que la peur et l’incertitude dominaient dans la société mondiale, Tigercat a entrepris trois projets d’expansion, en commençant la construction de nouvelles installations à Woodstock et Kitchener en Ontario, et en achevant la construction d’une nouvelle installation de bureaux et de R et D pour le traitement des matériaux à Fremont, dans le New Hampshire.


Extérieur de l'installation des chaînes cinématiques Tigercat

L’agrandissement des installations des chaînes cinématiques à Kitchener, en Ontario, apportera une expertise supplémentaire en interne.

Fabrication des composants de chaînes cinématiques

L’usine des chaînes cinématiques de Tigercat située à Kitchener produit des essieux et des transmissions pour la plupart des engins à roues de Tigercat. L’équipe construit également des entraînements de pompe pour les abatteuses-empileuses et certains engins à chenilles, ainsi que des boîtiers d’entraînement à chenilles. Il y a quelques années à peine, Tigercat a investi massivement dans des équipements d’usinage et de traitement thermique pour la production de broches d’essieux et de scies.

En juin, un projet de construction de vingt semaines a été lancé afin d’accroître encore l’étendue des activités de production en ajoutant la surface de plancher et les machines spécialisées nécessaires à la fabrication des engrenages. Michael Ellig, directeur de l’usine, a déclaré à ce propos : « Cet agrandissement et les dépenses en immobilisations qui y sont liées permettront à Tigercat de développer de nouvelles compétences en matière de traitement thermique incluant la technique d’usinage dite « power skiving » et le durcissement par trempe de la presse à huile. » Le « power skiving » est un processus d’usinage continu où l’outil est en prise avec l’engrenage qui est produit, de la même manière qu’un pignon et un engrenage s’engrènent dans un train d’engrenages. La trempe de la presse réduit les déformations lors du refroidissement des engrenages.

« Comme ce fut le cas pour les broches d’essieu et de scie, l’ajout de ce nouveau processus d’usinage, de traitement thermique et de trempe final permettra à Tigercat de prendre le contrôle de notre approvisionnement et de la qualité de ces composants d’engrenage critiques, alors que nous nous préparons pour la prochaine croissance économique », ajoute Michael.


Extérieurs de l'agrandissement de l'usine de Woodstock

L’usine de fabrication à Woodstock, en Ontario, au début du mois de septembre. L’agrandissement en trois phases comprend des installations de bureau et de fabrication, ainsi qu’une cour et un parking agrandis.

La fabrication à Woodstock

Dans l’usine Tigercat de Woodstock on fabrique la majorité des pièces soudées pour les machines à balancier, notamment les abatteuses-façonneuses à chenilles, les façonneuses, les abatteuses-empileuses et toutes les chargeuses à flèche articulée. Ces composants et sous-ensembles sont ensuite acheminés à une demi-heure de route vers l’usine d’assemblage final à Paris.

Le projet d’agrandissement comprend trois phases. La première phase comprend les nouveaux bureaux, des salles de réunion et de formation, et des équipements pour les employés. La deuxième phase consiste en une augmentation de 50 % de la zone de fabrication composée de l’espace de fabrication avec les cellules de soudage robotisées à usage intensif, les machines-outils pour grandes pièces et les opérations de préparation de la finition et de la peinture. La troisième phase consiste en un agrandissement des aires de stationnement et des cours à surface dure.

Selon le directeur de l’usine et vice-président Mike Fischer, « l’équipe que nous avons réunie dans cette usine est tout simplement devenue trop nombreuse pour les équipements et les installations. Au cours des 35 années que j’ai passées dans l’entreprise, et sous la houlette de Ken MacDonald, il n’a cessé de tout mettre en œuvre pour former une équipe très compétente, avoir des installations de fabrication supérieures et pour obtenir une gamme de produits qui peuvent rivaliser
avec ceux d’autres marques internationales. La situation actuelle avec la pandémie mondiale nous a évidemment lancé quelques défis. Cependant, nous avons continué à avancer à plein régime. Le fait que des facteurs économiques extérieurs aient rarement ralenti le rythme de développement de nos produits ou l’augmentation de nos capacités de production, est peut-être un facteur qui contribue à notre succès ».


Transformation des matériaux

Peu après l’acquisition de ROI par Tigercat en octobre 2019, la construction d’une nouvelle usine de 1 860 m² a commencé à Fremont, dans le New Hampshire, pour accueillir l’équipe de traitement des matériaux basée aux États-Unis. Il y a eu, évidemment, des retards liés à la COVID, mais au début du mois d’août, l’équipe a commencé à s’installer dans le nouveau bâtiment. Selon Jim Oberg, responsable produit des broyeurs et déchiqueteuses : « Les bureaux ont été aménagés pour accueillir 24 employés et comprennent deux salles de conférence. L’espace atelier a été conçu pour permettre à l’équipe de se concentrer sur le développement et le prototypage de nouvelles machines à mettre sur le marché ».

En plus de ces projets d’agrandissement, le propriétaire et PDG, Ken MacDonald, explique que des investissements supplémentaires ont été réalisés dans toutes les installations de l’entreprise. « Dans presque tous nos bâtiments de fabrication, nous avons poursuivi l’installation de nouveaux robots de soudage, de lasers de découpe des métaux avec des tours de stockage de matériaux à chargement et déchargement semi-automatisés et d’autres aléseuses-fraiseuses commandées par ordinateur. »

À la fin de l’année, la superficie totale des installations de Tigercat au Canada, aux États-Unis et en Suède sera de 93 000 m². La crise de la COVID trouvera sa fin et les visites d’usines reprendront. Commencez votre formation dès maintenant. On y marchera beaucoup.


 

Vidéos connexes