BTB nº 42 : EXPLOITATION FORESTIÈRE EN TASMANIE : HISTORIE D’UNE ENTREPRISE FAMILIALE

Pour ses opérations difficiles de débardage direct, la famille Muskett en Tasmanie a fait appel aux machines de Tigercat.

— Paul Iarocci

Avec ses deux équipes d’exploitation de pins, l’entreprise B.R. & K.F. Muskett & Sons, basée à Hobart (Tasmanie), fournit au producteur de papier Norske Skog Boyer près d’un quart de sa consommation hebdomadaire. Fondée en 1941, elle appartenait à l’origine à la société australienne Newsprint Mills Pty Ltd. Cette usine de transformation de bois a été la première de l’hémisphère sud à fabriquer du papier à partir de fibres d’eucalyptus. En 75 ans, elle n’a connu que trois propriétaires. Les Muskett, quatrième génération d’exploitants forestiers au sein d’une entreprise familiale établie depuis plus de 50 ans, sont très liés à l’usine.

L’abatteuse-façonneuse LH855C conduite par Matthew Muskett suit l’abatteuse-empileuse L830C conduite par Andrew Muskett. Les grands pins sont façonnés sur place et transportés jusqu’au bord de la route.

L’abatteuse-façonneuse LH855C conduite par Matthew Muskett suit l’abatteuse-empileuse L830C conduite par Andrew Muskett. Les grands pins sont façonnés sur place et transportés jusqu’au bord de la route.

BTB a rencontré Kevin Muskett et ses fils, Matthew et Andrew, en octobre dernier. À cette époque, une des équipes travaillait sur une exploitation de pins de Monterey et produisait alors près de 2000 m³ (environ 2000 tonnes) par semaine grâce à l’abatteuse-empileuse L830C, à l’abatteuse-façonneuse LH855C et au transporteur 1075B de Tigercat. Les fils de Kevin, Matthew et Andrew, conduisent les modèles LH855C et L830C et dirigent les opérations. Si le bois pèse plus de 1,5 tonnes, ils emploient alors trois machines. « Si le bois est d’une qualité moindre, nous faisons appel à une seconde abatteuse-façonneuse », explique Kevin.

De gauche à droite : Kevin, Matthew et Andrew Muskett.

De gauche à droite : Kevin, Matthew et Andrew Muskett.

L’entreprise a acheté les trois machines Tigercat en tant que système complet pour remplacer les engins Komatsu qu’elle avait alors l’habitude d’utiliser. « Les machines Tigercat sont parfaites, et l’équipe de Dave chez Onetrack est toujours là pour nous », déclare Kevin avant d’ajouter : « nous avons une autre exploitation de pins où nous disposons d’une abatteuse-empileuse L870C et d’une abatteuse-façonneuse H855C ». Cette autre équipe est dirigée par Geoffrey, le frère de Kevin, également en charge de conduire le modèle L870C. Les deux fils de Geoffrey travaillent également sur l’exploitation. Nicholas conduit le modèle H855C de Tigercat tandis que Cassidy dirige la chargeuse. L’entreprise dirige également deux autres exploitations forestières de bois feuillu et 12 camions de transport.

De gauche à droite : Robert, Kevin, Nicholas (Tiny) et Geoffrey Muskett.

De gauche à droite : Robert, Kevin, Nicholas (Tiny) et Geoffrey Muskett.

Geoffrey a l’habitude de travailler dans des conditions très difficiles. En effet, les plantations de pins de plus de 30 ans de la haute vallée de la Florentine, située au sud de la Tasmanie, reposent sur des dolines calcaires. Il travaille en étroite collaboration avec la Forest Practices Authority (organisme régissant les opérations forestières en Tasmanie) et l’entreprise Norske Skog, qui cartographient et répertorient chaque doline. Muskett & Sons a reçu en 2015 une distinction pour son travail exemplaire effectué sur un terrain à dolines et pour ses opérations de débardage sur pentes raides.

L’entreprise n’avait jamais possédé de transporteur ayant une capacité de levage et une stabilité semblables à celles du 1075B. « Nous en sommes très contents. »

– Kevin Muskett

Kevin continue de nous parler des autres membres de sa famille : « Mon frère Robert dirige l’atelier, ma sœur Helen s’occupe de l’administration et, enfin, il y a Brian et Kate, mes parents. » L’entreprise compte environ 50 employés.

Débardage direct

Le principal défi d’une exploitation de pins est que le bois récolté ne peut pas être stocké plus de deux semaines en bord de route. Kevin explique que la capacité de faire correspondre le moment de la récolte avec les exigences de livraison dépend fortement de la disponibilité des machines. « Il est très important d’avoir un équipement fiable et d’être parfaitement organisé. L’abatteuse-empileuse ne peut pas prendre trop d’avance par rapport au reste du système car le bois récolté devrait alors être stocké en bord de route pendant trop longtemps. Notre taux de disponibilité doit donc être très élevé. »

Kevin reconnaît que les engins Tigercat sont très productifs. Par exemple, l’entreprise n’avait jamais possédé de transporteur ayant une capacité de levage et une stabilité semblables à celles du 1075B. « Nous en sommes très contents », affirme Kevin.

Le modèle 1075B de Tigercat et le LH855C en arrière-plan. D’après Kevin Muskett, il est indispensable de faire entièrement confiance aux machines et d’avoir un taux de disponibilité élevé dans le cas des opérations de débardage direct à trois machines.

Le modèle 1075B de Tigercat et le LH855C en arrière-plan. D’après Kevin Muskett, il est indispensable de faire entièrement confiance aux machines et d’avoir un taux de disponibilité élevé dans le cas des opérations de débardage direct à trois machines.

Le modèle 1075B de Tigercat et le LH855C en arrière-plan. D’après Kevin Muskett, il est indispensable de faire entièrement confiance aux machines et d’avoir un taux de disponibilité élevé dans le cas des opérations de débardage direct à trois machines.

Le terrain est généralement rocheux et en pente raide. « La machine LH855C effectue quelques opérations de débusquage sur pentes raides », explique Kevin. Bien que cela ralentisse la production, l’efficacité s’en trouve améliorée et il en va de même pour l’ensemble du système des opérations. « En terrain escarpé, nous gardons un œil sur le transporteur. » Et en cas de pentes extrêmement raides, le modèle L830C prend le relais pour le débardage.

La puissance de la grue Tigercat et sa grande capacité de levage améliorent la productivité du modèle 1075B.

La puissance de la grue Tigercat et sa grande capacité de levage améliorent la productivité du modèle 1075B.

Kevin explique que Muskett & Sons a récemment renouvelé son contrat avec l’usine de transformation de bois et Norske Skog met tout en œuvre pour assurer l’avenir de l’entreprise, dans un État où la grande majorité de la production est destinée à l’exportation. L’usine produit deux qualités de papier journal ainsi que du papier glacé de grande qualité pour les magazines. Une aubaine ! Kevin explique que l’investissement en capitaux de Norske Skog a eu lieu il y a deux ans. Face à un rétrécissement du marché du papier journal en Australie, à la volatilité des marchés asiatiques et à un dollar australien fort, l’entreprise a dépensé 84 millions de dollars australiens (AUD) pour transformer l’une des machines à papier de l’usine et l’affecter à la fabrication de papier glacé de haute qualité pour les magazines. Cela représente l’un des premiers nouveaux investissements majeurs dans le secteur forestier en Tasmanie depuis très longtemps. C’est pourquoi Kevin est confiant vis-à-vis de son entreprise, de son plus gros client et de la bonne santé du secteur.

Voir la vidéo HD ci-dessous