Skip to content

S’attaquer aux terrains difficiles en Suède

Tigercat trouve un créneau dans les opérations d’exploitation les plus difficiles de Suède.

– Paul Iarocci

Tigercat répond aux besoins d’un nouveau marché avec ses transporteurs très robustes et ses débardeurs à six roues qui réalisent des opérations difficiles pratiquement sans arrêt sur du sol meuble, des pentes raides et des terrains rocheux. Ces machines sont utilisées pour faire de la scarification en Suède. Cela exige d’avoir des moteurs d’entraînement durables et très puissants.

Les disques « flottent » au-dessus des roches à mesure que le scarificateur se déplace à travers un terrain difficile.

Terrain difficile. Les disques « flottent » au-dessus des roches.

En Suède, la scarification implique généralement l’utilisation de disques ou d’un accessoire d’excavation de tranchées installé sur l’arrière d’un châssis très robuste. Les machines se déplacent sur des parcelles où le bois a été récolté. Elles brisent les branches et les cimes d’arbres laissées sur place après de la récolte et labourent le sol, créant ainsi des rangées de terre retournée. Pour les arbres, ces rangées de buttes de terre favorisent l’exposition au soleil, ainsi que l’accès à l’eau et aux nutriants, ce qui améliore la formation de racines pour les nouveaux arbres.

Dans certains cas, des jeunes arbres sont plantés manuellement sur le bord des rangées. Dans d’autres cas, des graines sont semées pendant la scarification à l’aide de systèmes intégrés aux accessoires. Il est aussi possible de laisser la zone où la récolte a été faite se régénérer naturellement à l’aide de semenciers.

Tommy Olers, contremaître d’Akers Skog, utilise l’un des deux transporteurs 1075 de la société doté d’un accessoire d’excavation de tranchées à disques Bracke T26.a. Le 1075, avec ses 205 kW et sa capacité de 22 tonnes, est le plus gros transporteur de Tigercat. Il est rapidement en voie de devenir le transporteur de premier choix pour la scarification. Tommy Olers utilise actuellement la machine dans le sud de la Suède, près de Filipstad, à un endroit où le sol ne gèle pas avant le mois de janvier. À ce moment-là, il est possible de configurer la machine comme un transporteur standard pour l’hiver, ou bien Tommy Olers peut tenter d’obtenir des contrats plus au sud, en Allemagne, où le climat est plus tempéré.

Akers Skog fournit des services de scarification au géant du secteur forestier Stora Enzo ainsi qu’à une société appartenant au gouvernement de la Suède. Ces sociétés tentent d’utiliser les transporteurs 1075 à des fins de scarification sur les terrains les plus difficiles et les plus rocheux, reconnaissant qu’il y a peu de machines et d’exploitants en Suède capables de faire un tel travail. Le taux de production est en moyenne d’un hectare (2,47 acres) par heure pour un terrain difficile, bien que cela varie en fonction du terrain.

Tommy Olers, contremaître d'Akers Skog debout devant l'un de leurs transporteurs.

Tommy Olers, contremaître d’Akers Skog.

Tommy travaille pendant de longues heures, ses quarts de travail durant souvent de 12 à 14 h. Étant le seul opérateur, il a utilisé le transporteur 1075 pendant 800 heures durant les deux premiers mois. Pour pouvoir passer autant d’heures sur la machine, le confort est très important. Tommy Olers explique que les deux bogies et l’oscillation du joint central favorisent largement une conduite douce sur les terrains difficiles. Les bogies réduisent également la pression au sol, ce qui permet d’utiliser la machine sur des terrains très mous et humides.

Un autre avantage du scarificateur basé sur le transporteur est la grue. « J’ai besoin de la grue pour équilibrer la machine et répartir le poids au milieu et à l’avant. Elle sert aussi à déplacer les grands arbres et les obstacles », Tommy Olers explique. La trancheuse à disques est conçue pour « flotter » au-dessus roches. « Il faut planifier à l’avance le chemin emprunté afin d’éviter les grosses roches. Les petites roches ne sont pas un problème », Tommy indique. « Cette machine est très robuste et bien fabriquée. Elle permet de réaliser des tâches qu’aucune autre machine ne peut faire. »

Le débardeur E625C est équipé d'un accessoire d'excavation formant trois tranchées.

Le débardeur E625C est équipé d’un accessoire d’excavation formant trois tranchées.

Kurt Collin, propriétaire de F:a Kurt Collin, et Per Tysk, propriétaire de F:a Per Tysk Tyskgården fournissent exclusivement des services de scarification. Kurt Collin utilise un nouveau débardeur E625C doté d’un siège pivotant (maintenant appelé débardeur 635D) et son fils Per Tysk a l’honneur de conduire le premier transporteur produit par Tigercat. Ce prototype du modèle 1018 a été transformé en scarificateur lorsque Per Tysk l’a acheté en 2005.

Le scarificateur 1075 intervenant sur un terrain difficile pour le compte de Stora Enzo. Il est très difficile pour une machine de faire cette tâche pratiquement de façon continue sur des pentes raides et des terrains rocheux.

Le scarificateur 1075 intervenant sur un terrain difficile pour le compte de Stora Enzo. Il est très difficile pour une machine de faire cette tâche pratiquement de façon continue sur des pentes raides et des terrains rocheux.

Les deux machines sont munies d’accessoires d’excavation de tranchées formant trois rangées conçus pour les sites où il n’y a pas trop de roches. L’accessoire d’excavation crée des bandes de terre retournée de façon intermittente plutôt que des rangées continues et n’a pas la résistance d’une trancheuse à disques en ce qui a trait aux roches. Les machines de spécialité de Kurt Collin et de Per Tysk conviennent surtout pour les opérations réalisées sur les terrains humides et accidentés situés à l’intérieur de quelques centaines de kilomètres de Filipstad, dans le sud-ouest du pays.

 

Kurt Collin assis dans la cabine d'un débardeur Tigercat.

Kurt Collin aime bien le siège pivotant à deux positions et les commandes d’entraînement à l’arrière.

Il est facile d’exécuter des virages à la fin d’une rangée avec le débardeur relativement court, ce qui augmente le temps de productivité. Le siège à deux positions et les commandes à l’arrière permettent aussi de réduire le temps des virages exécutés à la fin de rangées. Kurt Collin affirme : « Le siège pivotant est l’invention la plus extraordinaire. » Il indique que le débardeur peut se déplacer rapidement de façon constante et permet généralement de scarifier un terrain d’un hectare en une heure.

Quant à la qualité de conduite, Kurt Collin affirme que l’essieu oscillant avant, combiné au bogie arrière, permet d’obtenir une conduite douce et que la bonne répartition du poids lui permet d’utiliser la machine sur les terrains humides meubles, sur lesquels il travaille souvent, sans trop perturber le sol.

Les accessoires de scarification retournent la couche de surface du terrain pour améliorer le taux de survie des nouveaux arbres.

Les accessoires de scarification retournent la couche de surface du terrain pour améliorer le taux de survie des nouveaux arbres.