Skip to content

Inspection de l’équipement forestier

Des inspections et des actions méthodiques peuvent aider à prolonger la durée de vie des machines et à éviter des pannes et des incendies. Apprenez ce qu'il faut inclure dans une inspection de prédémarrage d'équipement quotidienne.

– Tony Tijerina

Reproduction autorisée, Timber Harvesting, juillet/août 2011.

Inspection de l'équipement forestier. Il est nécessaire d'enlever les débris près du turbocompresseur et du collecteur du moteur.

Il est nécessaire d’enlever les débris près du turbocompresseur et du collecteur du moteur.

Des articles innombrables ont été écrits sur l’importance d’entretenir l’équipement, mais souvent les entrepreneurs forestiers n’y portent que peu d’attention. Le rythme de production étant beaucoup moins rapide qu’avant dans une grande partie du pays, la plupart des entrepreneurs peuvent aujourd’hui consacrer du temps à l’entretien préventif des machines. Pour reprendre une expression toute faite, il ne faut jamais remettre au lendemain ce qu’on peut faire aujourd’hui.

Les débardeurs, les abatteuses, les chargeuses et les autres équipements représentent les dépenses les plus importantes d’un exploitant forestier.  Sans ces biens importants, il est impossible de continuer les opérations. Il est donc primordial pour un exploitant d’insister sur l’importance de maintenir l’équipement en état optimal auprès de ses superviseurs et de ses employés.

Gros plan sur des fuites.

Les frottements et les pincements peuvent affaiblir les tuyaux. Les fuites hydrauliques dans des tuyaux près de sources de chaleur à haute température sont une source d’ennuis.

Une inspection quotidienne de prédémarrage des équipements devrait être réalisée pour chaque machine. Les entrepreneurs sont les propriétaires des entreprises et ce sont donc eux qui déterminent qui est responsable de l’inspection. Toutefois, il est recommandé que les opérateurs soient ceux qui inspectent la machine, consignent les données et les préparent pour le travail de la journée.

L’inspection devrait inclure :

Niveaux des liquides. Tous les niveaux des liquides devraient être vérifiés pour s’assurer qu’ils sont correctement remplis afin que les machines puissent fonctionner dans un état optimal. Des niveaux faibles peuvent causer une usure prématurée des pièces et entraîner des dangers liés aux frictions.

Câblage. Tout le câblage devrait être inspecté pour vérifier la présence d’usure, d’abrasion ou de zones dénudées. Il va sans dire que des fils dénudés qui se touchent ou entrent en contact avec du métal provoquent des courts-circuits et peuvent potentiellement provoquer un incendie.

Tuyaux hydrauliques. Ces tuyaux sont souvent ignorés pendant une inspection. Ils sont conçus pour fonctionner à de hautes températures et à des pressions élevées, mails il faut néanmoins les inspecter de façon régulière. Lorsque les machines sont en marche, il peut y avoir des frottements, des pincements, et des dommages mécaniques peuvent se produire. Cela affaiblit les tuyaux, ce qui nuit à leur résistance et réduit leur pression maximale de fonctionnement. Il faut aussi vérifier l’étanchéité des tuyaux. Il faut faire une inspection détaillée de tout tuyau présentant l’un des défauts mentionnés ci-dessus et le remplacer immédiatement le cas échéant. Le point d’éclair des fluides hydrauliques est normalement de 2 270 °C. Lorsqu’un fluide hydraulique est chauffé et pressurisé, son point d’éclair est réduit de manière importante.

Des tuyaux présentant des fuites hydrauliques.

Les frottements et les pincements peuvent affaiblir les tuyaux. Les fuites hydrauliques dans des tuyaux près de sources de chaleur à haute température sont une source d’ennuis.

Si un tel fluide est déversé directement sur un collecteur ou un turbochargeur, il est fort probable que cela cause un incendie. Trop souvent, une fuite ou un problème est détecté, mais les réparations sont retardées et un tuyau perforé provoque un incendie sur une machine. En plus du risque de subir une augmentation des frais d’assurance, les incendies entraînent des temps d’arrêt, beaucoup de frustration et obligent à payer une franchise.

Collecteurs et turbochargeurs. Les dangers les plus importants en matière de sources de chaleur élevées proviennent de ces composants de machine. Des sections de collecteurs et de turbochargeurs peuvent facilement atteindre une température de plus de 4 260 °C. Il faut inspecter ces sections chaque matin et enlever tout débris se trouvant dessus pendant que les machines ne sont pas chaudes.

Ces zones doivent également être inspectées après l’arrêt. Si des débris se sont accumulés, il est possible de les enlever avec de l’air comprimé. L’opérateur peut aussi attendre que les machines refroidissent jusqu’à ce qu’il soit possible de toucher ces sections sans danger. Malheureusement, les fabricants ne sont pas encore capables de prévenir complètement les accumulations de débris, mais ils ont beaucoup amélioré leurs systèmes.

Débris. L’équipement forestier est utilisé dans des environnements présentant beaucoup de saletés. Les débris engendrés par l’exploitation forestière sont un danger permanent. Ils constituent un danger d’incendie considérable lorsqu’ils entrent en contact avec des sections d’équipement pouvant atteindre une température d’environ 2 320 °C, pouvant causer un allumage. Il faut surveiller les accumulations de débris chaque jour et les éliminer régulièrement. La meilleure pratique est d’enlever les débris à la main quotidiennement et de les éliminer complètement au moins chaque semaine.  Ne pas oublier d’enlever ceux se trouvant dans le
blindage inférieur. Ces accumulations fournissent du combustible supplémentaire en cas d’incendie.

Joints d’articulation. Les débris s’accumulent dans la zone située sous la cabine. S’ils ne sont pas enlevés, cela crée un danger d’incendie et il faut inclure cette zone dans les inspections quotidiennes.  Les incendies sont un danger important de l’exploitation forestière. Au cours des 12 ans pendant lesquels j’ai inspecté des équipements et enquêté sur des incendies sur des machines, j’ai découvert qu’il n’est pas toujours possible de prévenir les incendies. Toutefois, en fournissant des efforts constants, il est possible d’en réduire le nombre.

Il est primordial que chaque exploitant forestier applique un plan d’action pour faire face aux incendies.  Les employés doivent être formés sur la façon d’utiliser les extincteurs et les réservoirs d’eau de manière appropriée J’ai trop souvent demandé à un opérateur de faire semblant qu’il y a un incendie de machine sans que celui-ci parvienne à trouver l’extincteur ou à accéder au compartiment du tuyau parce que ce dernier ne peut être ouvert.

Les extincteurs et les réservoirs d’eau doivent être inspectés quotidiennement afin de s’assurer qu’ils peuvent être utilisés. Lorsqu’un incendie se produit et que l’extincteur est vide, ou qu’il n’y a aucune pression dans le réservoir d’eau, on ne peut rien faire.

Débris près du turbocompresseur et du collecteur du moteur.

Il est nécessaire d’enlever les débris près du turbocompresseur et du collecteur du moteur.

En cas d’incendie

Tous les opérateurs et les employés doivent être formés et prêts à réagir en cas d’incendie. Dès qu’il y a un signe d’incendie :

1) Arrêter la machine ! Cela coupe les écoulements de fluides pressurisés.

2) Faire sonner l’alarme ! Appeler les renforts.

3) Sortir de la cabine et s’éloigner du véhicule avec l’extincteur d’incendie.

4) Évaluer la situation à partir d’un lieu sûr, sur le sol. Localiser l’incendie. La sécurité personnelle passe avant tout.

5) Si cela ne pose aucun danger, pulvériser l’agent d’extinction d’incendie sur le feu à travers les grillages des ouvertures ou les autres points d’accès.

6) Uniquement si cela ne comporte pas de danger, enlever les grillages ou ouvrir les portes et continuer de pulvériser l’agent d’extinction en faisant un mouvement de va-et-vient latéral.

7) Pulvériser de l’eau sur les débris dans le blindage inférieur pour les refroidir et empêcher le feu de s’allumer de nouveau.

8) Avertir immédiatement les autorités locales et votre compagnie d’assurance de la situation.

Un bon programme d’inspection quotidienne aide à réduire les pertes causées par les incendies, ainsi que les coûts d’exploitation, en localisant et en éliminant les fuites et les problèmes coûteux. Tout exploitant forestier devrait élaborer et implanter une politique exigeant que tout l’équipement soit inspecté et entretenu. Il convient de noter les résultats des inspections et les conserver pour consigner le fait que le travail a été exécuté correctement.