Les calculs de coût par tonne sont utilisés dans deux buts principaux : pour porter un regard sur l’avenir et un regard sur le passé.

Porter un regard sur l’avenir. L’analyse du coût par tonne est la meilleure méthode pour faire l’évaluation de l’achat d’une nouvelle machine. Acheter la machine la moins chère et espérer qu’elle fonctionne est probablement l’une des méthodes les moins efficaces.

En portant un regard sur l’avenir, il est possible de travailler avec ses fournisseurs d’équipement pour entrer les chiffres de production et les coûts dans le but d’évaluer les achats futurs de nouvelles machines.

Technologie de flèche ER

Il est vrai que plusieurs valeurs devront être estimées, mais cela permet au moins d’avoir une façon objective de comparer les avantages des diverses machines étudiées. Bien que le modèle soit souvent utilisé pour comparer les marques, il peut aussi être utilisé pour faire un choix entre une abatteuse-empileuse à roues et une abatteuse-empileuse à chenilles, dans le cadre d’une opération déterminée, ou bien pour évaluer la meilleure méthode pour ébrancher et tronçonner des billes.

En poursuivant sa réflexion plus loin que le prix d’achat initial ou les versements mensuels, il est possible d’économiser des sommes d’argent importantes dans le futur.

Tigercat a mis à la disposition de ses concessionnaires une série de modèles d’évaluation des coûts dont les variables sont entrées dans des feuilles de calcul afin d’aider les entrepreneurs forestiers à évaluer le coût par tonne de leurs opérations. Ces modèles sont faciles à utiliser et fournissent de solides bases à l’entrepreneur pour qu’il apprenne à évaluer les opérations actuelles et les achats de nouvelles machines.

Communiquez avec votre concessionnaire local de Tigercat pour vous renseigner.

Porter un regard sur le passé. Comme les usines, les opérations forestières mécanisées ne doivent pas s’arrêter, ne doivent pas avoir de retard et ne doivent connaître qu’un minimum de temps d’arrêt. Les fabricants industriels qui connaissent le succès mènent un certain type de programme « coût par rapport à la production », souvent en temps réel, afin d’améliorer l’efficacité et de réduire les coûts.

Les usines de papier et les scieries mènent aussi ce type de programme. En fait, elles analysent les opérations des entrepreneurs afin de déterminer le taux de celui-ci. Le problème est que le modèle qu’elles utilisent ne tient pas nécessairement compte de tous les éléments qui ont des conséquences sur votre bénéfice net. Il est impossible de négocier afin d’obtenir un taux avantageux tant que l’on ne connaît pas tous les coûts et qu’ils ne sont pas présentés de manière claire et organisée.

En portant un regard sur le passé, on prend une période de temps fixe, telle que l’année passée, on entre les chiffres dans l’équation et on connaît alors ce que cela coûte pour livrer une unité de bois à l’usine. En faisant apparaître tous les coûts, cet exercice permet d’élaborer différentes stratégies pour réduire ceux-ci, possiblement en remplaçant des équipements qui sont vieux ou posent des problèmes ou en modifiant des procédés.