Notions de base sur les bris de chaîne

Quoiqu'il soit impossible d'éliminer les risques associés à des bris de chaîne, ceux-ci peuvent être réduits en suivant de simples recommandations.

– Jerry Locker, publication de Canadian Forest Industries, septembre/octobre 2012 (reproduction autorisée) « Bris de chaîne » est un nouveau terme de l’industrie forestière. Toutefois, les événements des deux dernières années en ont répandu l’usage au point où c’est maintenant un terme couramment employé dans le secteur des opérations forestières. Un bris de chaîne est la séparation et l’éjection à grande vitesse d’un ou de plusieurs morceaux d’une chaîne de scie d’équipement mécanisé de récolte de bois, à partir de l’une de ses extrémités qui est brisée. De tels bris se produisent normalement près de l’extrémité motrice de l’appareil de coupe, mais cela peut aussi arriver à l’extrémité du guide-chaîne. Dans les deux cas, les opérateurs de machines, les employés sur le terrain et les autres personnes sur place sont exposés aux mêmes risques de blessures graves et de décès. Les morceaux de chaîne se déplacent normalement dans le plan de coupe du guide-chaîne, mais ils peuvent dévier d’un côté ou de l’autre. Bien que le « cône de bris de chaîne » (un terme utilisé par Oregon) montre les trajectoires les plus probables des morceaux de chaîne, ceux-ci peuvent dévier, ce qui augmente de façon importante la zone de projection possible.

Comment les bris de chaîne se produisent

Une fois qu’une chaîne est brisée, l’extrémité libre de celle-ci s’éloigne brusquement de la section du bris. Notions de base sur les bris de chaîne   Si la chaîne n’est pas retenue par le bâti de scie ou bloquée par un protecteur pour bris de chaîne, l’extrémité libre peut accélérer très rapidement, son potentiel d’énergie dynamique étant énorme.   Notions de base sur les bris de chaîne   Lorsque la chaîne est au bout de son mouvement, il est possible que des morceaux de chaîne se séparent et soient projetés à une vitesse élevée, surtout si l’extrémité libre de la chaîne frappe le bâti de scie.  

Notions de base sur les bris de chaîneEst-il possible d’empêcher les bris de chaîne?

En termes simples, la réponse est non. Des protecteurs pour bris de chaîne conçus adéquatement réduisent les chances que des morceaux de chaînes soient éjectés à partir de la zone du barbotin d’entraînement. Toutefois, en ce moment, il n’y a aucune façon de placer des protecteurs similaires à l’extrémité du guide-chaîne sans nuire beaucoup à la coupe. Pour cette raison, des morceaux de chaîne peuvent être projetés à partir de cette zone et les personnes sont exposées aux mêmes risques de blessures graves et de décès que pour les morceaux projetés à partir de la zone du barbotin. Afin de réduire les risques, l’équipement doit être doté de protecteurs et de gardes de fenêtres adéquats. Il faut faire attention pour que les opérateurs de machine, les employés sur le terrain et les autres personnes sur place se trouvent le moins possible à l’intérieur du plan de coupe de l’appareil de coupe et dans le « cône de bris de chaîne ». Selon l’industrie de récolte du bois, il est recommandé que les employés sur le terrain et les autres personnes sur place demeurent à une distance d’au moins 70 m (230 pi) d’une abatteuse-façonneuse et à l’extérieur du « cône de bris de chaîne ». Les morceaux de chaîne projetés à la vitesse d’une balle de fusil peuvent se rendre beaucoup plus loin que la distance de protection recommandée. Cette distance permet de réduire les risques de blessures, sans toutefois les éliminer.

Notions de base sur les bris de chaîne

Les morceaux de chaîne peuvent être projetés dans de nombreuses directions, pas seulement dans le plan de coupe du guide-chaîne.

Il est important que les pare-brise et les fenêtres soient fabriqués en un matériau adéquat. Les résultats de test de SMP Svenska Mankinproving AB indiquent que les projectiles passent au travers des fenêtres de 12 mm. Les projectiles ont pénétré dans des fenêtres en polycarbonate laminé de 19 mm LEXGARD MP750 et causé des déformations de 5 mm sur leur surface arrière. Ils ont pénétré dans la couche extérieure en polycarbonate, mais ont été bloqués par la couche en acrylique. La couche arrière en polycarbonate a subi une délamination partielle. Dans les fenêtres en polycarbonate de 32 mm LEXGARD SP-1250, la pénétration maximale a été de 18 mm. Des protecteurs pour bris de chaînes et des attrape-chaînes doivent être installés et être maintenus en bon état. Consulter le fabricant d’équipement pour se renseigner. Respecter les limites de vitesse du fabricant pour la chaîne. Il faut inspecter les appareils de coupe fréquemment. Il faut les entretenir conformément aux recommandations du fabricant. Il faut enlever immédiatement des chaînes de scie émoussées ou endommagées pour les inspecter, les réparer ou les remplacer. Les chaînes qui se sont brisées deux fois doivent être retirées et mises au rebut. Il faut les entretenir conformément aux recommandations du fabricant. Les guide-chaîne doivent être nettoyés et il faut corriger leurs défauts de surface de façon régulière, conformément aux recommandations du fabricant. Les barbotins d’entraînement doivent être remplacés lorsque l’usure dépasse les limites indiquées par le fabricant. Il faut les aligner sur les rainures des guides-chaînes. Veiller à ce que les dispositifs de lubrification des scies à chaîne et des guides-chaînes fonctionnent correctement : Pour les appareils de coupe avec un pas de 0,404 po, il faut utiliser environ 7,6 l (2,0 gallons) ou plus de lubrifiant de scie à chaine ou de guide-chaîne pour les quarts de travail de huit heures où sont effectuées des opérations de récolte. Il faut en employer encore plus pour les opérations de façonnage. Pour les appareils de coupe avec un pas de 0,75 po, il faut en utiliser environ 9,5 l (2,5 gallons) ou plus pour les quarts de travail de huit heures où sont effectuées des opérations de récolte. Il faut en employer encore plus pour les opérations de façonnage.

Recommandations en matière d’utilisation :

En général :

• Ne jamais faire de coupe lorsqu’un opérateur de machine, des employés sur le terrain ou d’autres personnes sur place se trouvent à l’intérieur du « cône de bris de chaîne ». • Faire les coupes aussi près du sol que possible. • Toujours utiliser de nouvelles pièces pour assembler et réparer des chaînes. • Entretenir les chaînes selon les recommandations du fabricant. • Ne jamais faire de coupe avec une chaîne émoussée. Les chaînes bien affûtées usent moins l’appareil de coupe. • Les chaînes doivent être affûtées ou remplacées par des chaînes bien aiguisées au moins une fois par quart de travail, ou encore plus si elles sont endommagées. • Les limiteurs de profondeur (limiteurs d’épaisseur de copeaux) doivent être entretenus pendant toute la durée de vie d’une chaîne. • Ne jamais dépasser les limites indiquées par le fabricant de chaîne.

Coupe à froid :

• Utiliser un lubrifiant léger, si possible, en doublant le débit d’alimentation. • Faire fonctionner la chaîne sans rien couper de façon périodique (dans l’air) pour augmenter la présence de lubrifiant dans l’appareil de coupe. • Réduire la force d’avance.

Entretien adéquat de guide-chaîne :

• Nettoyer les guides-chaînes de l’extrémité avant à l’extrémité arrière et veiller à ce que les orifices de lubrification ne soient pas bouchés. • Retourner les guides-chaînes quotidiennement pour équilibrer l’usure. • Faire fonctionner les chaînes plusieurs fois (dans l’air) pour enlever l’humidité aux extrémités avant. • S’assurer que les tensions de chaîne sont adéquates en les vérifiant souvent. • Lors des pauses et à la fin de chaque quart de travail, réduire la tension des chaînes afin de prévenir les dommages aux extrémités avant des guides-chaînes, aux moteurs et aux chaînes puisque celles-ci se refroidissent et se contractent. • Réduire la vitesse des chaînes. En termes simples, les têtes d’abattage-ébranchage, lorsqu’elles fonctionnent, doivent être considérées comme si elles étaient deux armes à feu chargées (les extrémités avant et arrière) pouvant blesser de manière grave ou tuer les opérateurs des machines, les employés sur le terrain et les autres personnes sur place. Il est impossible d’éliminer les risques que des bris de chaîne se produisent, mais il est possible de les réduire en suivant les recommandations du fabricant d’équipement, du fabricant de l’appareil de coupe et les recommandations présentées dans cet article. Jerroy Locker est le gestionnaire d’Oregon, en Amérique du Nord, du service des pièces FEO pour les abatteuses-façonneuses. Il est possible de trouver des informations supplémentaires sur les produits d’abatteuse-façonneuse, des renseignements techniques, des informations relatives à la sécurité et à la Mechanical Timber Harvesting Service School, ainsi que des liens de sites Web pour s’informer sur les bris de chaîne, à l’adresse https://www.oregonchain.com/harvester/.

Oregon utilise le terme « cône de bris de chaîne » pour indiquer la trajectoire la plus probable des morceaux de chaîne projetés.

Oregon utilise le terme « cône de bris de chaîne » pour indiquer la trajectoire la plus probable des morceaux de chaîne projetés.