Nettoyer votre machine

Bien que les engins forestiers soient conçus pour être utilisés dans la boue et la poussière, nettoyer vos machines Tigercat est la manière la plus simple et la plus économique pour en prendre soin et les faire durer.

Chris Armour, rédacteur technico-commercial

Une accumulation de boue peut endommager les rails de roulement. Le sable va abîmer les axes et les roulements. Les résidus de bois qui s’accumulent à l’intérieur des engins peuvent être la cause d’incendies. Pour nettoyer les grosses machines rapidement, le nettoyage sous pression est la solution idéale. Cependant, il est nécessaire de respecter certaines précautions d’usage afin de de ne pas endommager les engins.

nettoyage sous pression des équipements forestiers

Une accumulation de sable et de boue peut endommager les divers composants. Nettoyer votre machine est la manière la plus simple et la plus économique pour en prendre soin et la faire durer.

Consignes de base

En règle générale, il est préférable d’utiliser un nettoyeur haute-pression de qualité industrielle pouvant fournir un grand volume d’eau chaude à faible pression. Utilisez une pression moyenne (moins de 1 200 psi, soit 82,8 bar) et un détergent doux. Pour nettoyer votre machine utilisez la buse à basse pression à sa plus forte puissance au lieu de la buse à haute pression. Un nettoyeur haute-pression peut endommager la peinture, pénétrer dans le système électrique et détacher les étiquettes. Les nettoyeurs haute-pression destinés aux particuliers, par exemple pour nettoyer une voiture ou un camion, ne fournissent pas le volume d’eau nécessaire pour retirer efficacement la boue ou les divers résidus d’un gros engin. Le risque avec une telle machine est que vous risquez de compenser en augmentant un peu trop la pression.

Veillez à toujours retirer tout blindage et autre afin de pouvoir retirer manuellement tout résidu combustible. Cela permettra également à l’eau d’être évacuée plus rapidement.

Attention : le port d’un EPI (Équipement de protection individuelle) (en particulier les lunettes de protection) est impératif lorsque vous utiliser un nettoyeur haute-pression. Le nettoyeur peut projeter des morceaux de roches, de terre ou de bois pouvant causer des blessures. Si vous nettoyez votre machine par le haut à partir d’une nacelle élévatrice, veuillez tout d’abord prendre connaissance des normes de sécurité concernant le travail en hauteur. N’oubliez pas que la nacelle élévatrice peut devenir glissante si elle est mouillée.

Lorsque vous nettoyez une machine Tigercat, faites particulièrement attention aux éléments suivants : vitres en polycarbonate, composants électriques, système de refroidissement, composants du moteur et système de traitement aval des gaz d’échappement.

Vitres en polycarbonate

Le polycarbonate est un matériau extrêmement résistant utilisé dans les cabines Tigercat. Les vitres sont également dotées d’un revêtement anti-abrasif et résistant aux rayons UV. Le polycarbonate est un matériau beaucoup moins rigide que le verre. Afin qu’il ne s’abîme pas (ni son revêtement), il faut donc l’entretenir différemment.

Voici quelques remarques importantes :

1) Ne jamais utiliser de nettoyant abrasif ou de détergent alcalin contenant de l’ammoniaque.

2) Ne jamais utiliser de raclette, de lame de rasoir ni d’aucun autre outil tranchant.

3) Ne pas nettoyer les surfaces en polycarbonate au soleil ou en cas de températures trop élevés, car cela peut faire apparaître des taches.

4) Ne jamais utiliser de solvant aromatique ou halogéné comme le toluène, le benzène, l’essence, l’acétone ou le tétrachlorométhane.

N’utilisez que de l’eau chaude à moins de 65 °C et une faible pression pour nettoyer les vitres. Vous pouvez utiliser des savons et détergents doux pour retirer la saleté et la sève, mais les vitres doivent être rincées minutieusement et séchées à la main avec précaution à l’aide d’un tissu doux humide, d’une éponge en cellulose ou d’une peau chamois afin d’éviter toute tache. Si vous utilisez de l’eau trop chaude, des nettoyants trop agressifs ou des produits non appropriés, cela peut causer des craquelures pouvant entraîner un ternissement de la vitre. Les craquelures peuvent également entraîner une perte de la résistance mécanique et augmenter le risque de fissure. Après le nettoyage, veillez à toujours vérifier que les vitres ne présentent pas de rayures et à ce que le caoutchouc protégeant les bords de fenêtres est bien en place, fixé par des bandes en acier.

Composants électriques

La lance d’arrosage ne doit jamais être dirigée directement vers les boîtes à fusibles, les connecteurs électriques, les composants électroniques, les faisceaux de câblage ou l’alternateur. Évitez tout contact de l’eau avec et autour de ces pièces.

Radiateurs et système de refroidissement

Il est important de retirer tout résidus du système de refroidissement d’un engin afin de garantir un bon transfert de chaleur au niveau des radiateurs. Mais attention, une utilisation abusive d’une lance à jet fin peut endommager les ailettes du radiateur ou provoquer une fuite d’huile/de liquide de refroidissement. Il vous faudra tout d’abord envoyer de l’air comprimé dans le système de refroidissement afin de souffler les plus gros résidus dans la direction opposée. Ensuite, nettoyer à basse pression en maintenant la lance d’arrosage hors de contact des ailettes. Ce nettoyage va permettre de retirer du radiateur les résidus d’asphalte, de poussière ou les aiguilles de pin.

Moteur et système de traitement aval des gaz d’échappement

Nettoyer le compartiment moteur régulièrement permet d’éviter l’accumulation de résidus de bois potentiellement inflammables situés près de l’espace chaud du moteur et des composants hydrauliques. Des précautions doivent être prises pour éviter tout endommagement des composants essentiels du moteur.

Tout d’abord, coupez le moteur et laissez-le se refroidir avant de le nettoyer – de l’eau froide sur un moteur encore chaud va endommager gravement le moteur et les autres composants. N’utilisez jamais un nettoyeur haute-pression ou un nettoyeur à vapeur dans le compartiment moteur, car celui-ci est constitué de très nombreux composants sensibles. Utilisez pour cela un tuyau d’arrosage classique (environ 70 psi, soit 4,83 bar) et évitez d’arroser les composants comme les conduits d’échappement/les filtres, l’unité de commande électronique (ECU), l’alternateur et les boîtes à fusibles. Ouvrez les portes du blindage pour évacuez tous les résidus.

Les machines dotées d’un moteur Tigercat FPT de catégorie  « Tier 4 », il est impératif d’éviter tout arrosage direct au niveau du tuyau d’échappement, car cela pourrait endommager les capteurs du système de traitement aval des gaz d’échappement du tuyau d’échappement.

Il est important que votre engin soit toujours propre. C’est pourquoi nous vous recommandons de suivre ces consignes et de consulter les consignes de nettoyage détaillées reprises dans le manuel d’utilisation. Votre machine Tigercat sera ainsi plus belle et fonctionnera à merveille.