BTB nº 45 : DÉTERMINÉS

Deux frères avec une vie faite d'expériences et un penchant pour le travail dur ont le désir de réussir et sont sur le point d'y parvenir deux ans à peine après s'être lancés.

– Paul Iarocci

Gary et Darren Thomas représentent la troisième génération de chargeurs qui ont travaillé dans les bois durant pratiquement toute leur vie. Originaires de la Première Nation de Pelican Lake près de Leoville, à Saskatchewan, les frères ont grandi en pratiquant la chasse et la pêche autour du lac Chitek, et ont commencé à travailler dans la forêt lorsqu’ils étaient encore enfants. Leurs père et grand-père gagnaient leur vie grâce à la forêt, et les garçons débardaient à plein temps dès leur plus jeune adolescence. « Nous avons toujours aimé le façonnage du bois », a déclaré Gary. « Nous avons commencé à travailler à plein temps dans la forêt à l’âge de treize ans. »

L'une des abatteuses-façonneuses Tigercat H855D de Thomas Logging travaillant en tandem avec une tête d'abattage-ébranchage Tigercat 575.

L’une des abatteuses-façonneuses Tigercat H855C de Thomas Logging travaillant en tandem avec une tête d’abattage-ébranchage Tigercat 575.

Toutefois, un long chemin a été parcouru depuis les scies à chaîne et les débardeurs à câble jusqu’aux processus modernes de la coupe à la restauration à haute production. Entre temps, on a vécu des années de travail dur, de persévérance et de souci permanent de l’excellence dans le métier.

Gary explique qu’il a acheté son débardeur à câble à l’âge de 16 ans, s’inspirant de son père Calvin qui a suivi le même modèle de débardage à câble. Père et fils ont travaillé de cette manière pendant plusieurs années jusqu’à ce que les réglementations locales aient commencé à changer à Saskatchewan et que les débardeurs à câble aient été supprimés. Gary et son père ont vendu leurs machines à câble et ont mis en commun leurs ressources pour acheter un débardeur à grappin.

L’Agency Chiefs Tribal Council est un organisme légalement constitué composé de trois tribus indiennes : Big River, Pelican Lake et Witchekan Lake. Sa mission est de contribuer au bien-être humain, économique et social de ses membres. L’AC Forestry est l’un des départements du Conseil.

Les frères Darren et Gary Thomas de Thomas Logging Ltd.

Les frères Darren et Gary Thomas de Thomas Logging Ltd.

AC Forestry est à son tour l’un des huit actionnaires propriétaires de Sakâw Askiy Management Inc. Cette entité a été formée pour assumer conjointement l’Entente d’aménagement forestier (Forest Management Agreement, FMA) et ses responsabilités de gestion. La FMA était détenue auparavant par Weyerhaeuser qui possédait et exploitait l’usine de pâtes et de papier, fermée début 2006 à cause des conditions défavorables du marché. Les actionnaires de Sakâw incluent les Premières Nations et des entreprises forestières possédant leurs propres installations de transformation à Saskatchewan. Ils apportent une solide expérience dans les affaires et la gestion durable des forêts, ainsi que les connaissances traditionnelles des Premières Nations.

Les opérations de planification, récolte, transport et renouvellement sont réalisées par chacun des actionnaires dans des zones d’exploitation spécifiques au sein de la FMA. L’entreprise laisse les décisions locales à ceux qui possèdent les connaissances locales tout en assurant un contrôle coordonné au niveau de la FMA (Sakâw).

La famille Thomas est devenue sous-traitant de débardeur de l’AC Forestry dans les années 1990 et a continué comme tel jusqu’à la fermeture de la Weyerhaeuser, qui a laissé l’AC Forestry pratiquement sans contrat de récolte. En véritables entrepreneurs, la famille s’est reconvertie à l’activité des concessions alimentaires, en voyageant aux pow-wow locaux. Cette période a marqué un départ dans le monde de l’abattage pour Gary et Darren qui ne se produit que rarement. « Nous laissons toujours de bons pourboires aux serveuses. Être à votre service ou dans la cuisine toute la journée est une tâche difficile », a déclaré Gary sur la base de son expérience.

Nous avons toujours aimé l’abattage. Nous avons commencé à travailler à plein temps dans la forêt à l’âge de treize ans.

– Gary Thomas, Thomas Logging Ltd.

En novembre 2010, Sakâw Askiy Management Inc. a acquis l’Entente d’aménagement forestier Prince Albert (FMA) de Weyerhaeuser Canada au nom de ses huit entreprises membres. AC Forestry a fini avec une coupe annuelle d’environ 700 000 mètres cubes. Les frères sont retournés à l’AC Forestry en tant qu’employés. Ils ont réalisé une mission de cinq ans, Gary travaillant sur une abatteuse-empileuse et Darren, sur une façonneuse. Les frères ont toujours cru en leurs propres capacités, éthique de travail et rendement élevé. Gary a toujours su, au fond de lui, qu’il voulait son propre contrat.

Qui dit qu'il n'y a pas de montagnes à la Saskatchewan ? Le modèle 630E se retirant d'un ravin escarpé.

Qui dit qu’il n’y a pas de montagnes à la Saskatchewan ? Le modèle 630E se retirant d’un ravin escarpé.

« On demandait toujours des fournisseurs, j’y suis donc allé et je me suis proposé », a raconté Gary. « Beaucoup de gars disaient qu’ils ne voulaient pas nous laisser partir et avoir notre propre contrat car ils ne voulaient pas perdre deux de leurs meilleurs travailleurs. » Mais deux ans sont déjà passés. Thomas Logging a augmenté la production pour AC Forestry et le nouvel accord est le fameux « gagnant-gagnant ». L’entreprise est détenue par Gary, Darren et Calvin, avec le soutien de leur cousin Daniel Thomas. « Daniel est resté à nos côtés malgré tout, c’est un véritable frère pour nous », a déclaré Gary.

Thomas Logging a commencé avec une abatteuse-empileuse Tigercat 860 d’occasion et a racheté le même débardeur à grappin qu’il avait acquis lorsqu’il sous-traitait pour AC Forestry, quinze ans plus tôt. Chuck Miles, spécialiste de la vente des équipements forestiers pour Redhead Equipment est intervenu et leur a proposé une abatteuse-façonneuse Tigercat H855C assortie d’une tête Tigercat 575 pour compléter le système. Deux mois après le début de la première saison, Thomas Logging a acheté une deuxième abatteuse-façonneuse identique de Redhead.

Maintenant qu’ils ont achevé leur deuxième hiver, les frères ont relégué l’abatteuse-empileuse et le débardeur à l’état de pièces de rechange. À travers Chuck et Redhead, ils ont acheté une nouvelle abatteuse-empileuse Tigercat 870C et un nouveau débardeur 630E.

Une abatteuse-empileuse 870C de Thomas Logging à Saskatchewan

BTB leur a rendu visite fin février, à seulement deux semaines du dégel de printemps. Le sol se caractérisait par un profil escarpé et peu de terrain plat pour l’empilement. Le bois, un mélange de tremble et d’épicéas de diamètres variés. Le type de contrat va de la coupe à la restauration, toutefois la charge et le transport sont sous-traités. Le tremble de 4,8 m est destiné à Tolko Industries Ltd à Green Lake, et le bois tendre à Norsask Forest Products à Meadow Lake, dans la Saskatchewan, une autre entreprise possédée par les populations autochtones. « Il s’agit d’un terrain difficile, très vallonné. Il est rude pour les façonneuses et l’empilement. Nous avons été vraiment impressionnés par les façonneuses. C’est une machine bonne et robuste. La marque a vraiment fait du bon boulot ! » a déclaré Gary.

Lorsqu’on leur demande ce que cela fait de passer du statut d’employé à celui de sous-traitant à haute production, Gary hausse les épaules. « Rien de bien différent. J’ai toujours essayé de veiller sur les choses et de bien mener la barque. » Gary sent qu’il a progressé naturellement vers la gestion des personnes car même lorsqu’il était employé il était responsable et prenait soin du travail et de l’équipement.

Il avoue que la gestion des personnes peut représenter un défi. « Il est difficile de trouver de bons gars, mais une bonne partie de ma famille est engagée dans l’abattage. Tout le monde fait partie de la famille, sauf Bob Head et Melvin Gladue. Nous avons donc une bonne équipe, huit gars avec un faible roulement. » Lorsqu’ils sont au campement, la compagne de Gary, Rolanda, s’occupe de la cuisine, transporte l’eau et apporte les réservoirs à carburant pour les engins.  « Papa s’occupe des pièces de rechange et de tout ce qu’il faut pour ne pas interrompre les activités. Il est très fier de nous. Nous avons vraiment une bonne équipe, nous travaillons tous ensemble. »

(G-D) Chuck Miles, Darren Thomas, Greg Bill, Bob Head, Daniel Thomas, Gary Thomas, Melvin Gladue et James Farquhar.

(G-D) Chuck Miles, Darren Thomas, Greg Bill, Bob Head, Daniel Thomas, Gary Thomas, Melvin Gladue et James Farquhar.

« Papa me laisse mener la barque », a déclaré Gary. « Je réalise la plupart des travaux de réparation et des fois nous avons recours à Redhead. » Darren est partagé entre le débardeur et une façonneuse. Tous les opérateurs réalisent leurs propres opérations d’entretien quotidien. « Nous voulons des personnes qui prennent soin de leur équipement autant que nous. Nous n’acceptons pas d’opérateurs qui ne le font pas ou qui ne sont pas productifs. Ils n’ont pas leur place ici. »

Chuck Miles de Redhead a passé beaucoup de temps avec les frères Thomas, à observer leur façon de travailler et leur progression rapide. « Puisqu’ils ont été dans la forêt toute leur vie, ils connaissent tous ce qu’il faut pour maintenir les machines en fonctionnement. Dès le départ, ils ont mis en place un magasin mobile entièrement approvisionné avec des tuyaux hydrauliques, un compresseur et un stock de pièces de rechange. Lorsque les gars travaillent à plein régime, ce travail est parfois négligé. Ils en ont fait une priorité lorsqu’ils ont commencé, afin de garantir la disponibilité de la machine. Ils sont à l’arrêt pendant une heure au lieu de devoir partir en ville et d’arrêter la machine une demi-journée. Cela peut signifier la mort d’un nouveau sous-traitant. »

Gary est aussi satisfait de la relation avec Redhead Equipment. « Les machines sont robustes et le personnel de Redhead a été bon. » Le spécialiste du service client de la tête d’abattage-ébranchage Tigercat, Blain MacDonald, a également été essentiel au démarrage réussi des opérations. Il a travaillé avec Thomas Logging et Redhead pour garantir la configuration optimale des façonneuses et s’assurer que les opérateurs aient les bonnes connaissances pour être les meilleurs.

« C’est un grand investissement, mais cela en vaut la peine », a déclaré Gary pour résumer. « Vous ne pouvez pas penser à combien vous vous êtes endetté car ces machines vous rapporteront dix fois plus. Nous avons l’intention d’en prendre soin et de les conserver aussi longtemps que possible. »

Articles connexes