Skip to content

BTB nº 50 : Un respect bien mérité

Motoneigiste, wakesurfeuse, joueuse de basket-ball, animatrice d'un groupe de jeunes et vice-présidente de Treeline, Inc., Whitney Souers, âgée de trente ans, est une force à ne pas sous-estimer.
Whitney Souers se tient debout les bras croisés devant une pile de billes.

Whitney Souers, vice-présidente de Treeline, Inc. basée à Lincoln, Maine.

 

IL Y A DES PRIORITÉS PLUS IMPORTANTES ET J’ESSAIE DE SERVIR D’EXEMPLE.

– Whitney Souers, vice-présidente de Treeline, Inc.

 

Treeline Inc. La nouvelle génération

Basée à Lincoln, Maine, et détenue par Brian Souers, Treeline, Inc. est une entreprise diversifiée dont le cœur de métier est ancré dans le secteur forestier du Maine. Ses secteurs d’activités comprennent la récolte de bois, la gestion forestière, l’achat de bois, les biens fonciers, l’entretien de camions et la fourniture de pièces, ainsi que le camionnage et les services de transport. Treeline gère également une cour à bois pour le compte de Verso et en exploite une lui appartenant. Whitney, la fille de Brian, a commencé à travailler dans l’entreprise à un jeune âge. En quatrième, elle nettoyait régulièrement le magasin. Après le lycée, elle a travaillé au magasin de pièces détachées, où elle s’occupait du remplissage des étagères et participait aux formalités administratives. Whitney a également conduit un débardeur pendant plusieurs mois, une expérience qui lui a permis d’apprécier le fait d’être dans les bois.

 

Lincoln, Maine

Lincoln est une petite ville au cœur des hautes terres du Maine. La ville est entourée de centaines de milliers d’hectares de terres inexploitées. D’innombrables sommets, plus de 200 chutes d’eau et des milliers de kilomètres de sentiers à explorer à pied, en motoneige ou en VTT. Les forêts sont propices à l’observation de la faune et à la chasse et comptent de nombreux lacs, rivières et ruisseaux pour pagayer ou pêcher. C’est l’endroit idéal pour des aventures en plein air. Les lacs, les forêts et les montagnes des hautes terres du Maine abritent une faune riche et variée, notamment le lièvre d’Amérique, le renard gris, l’élan et l’ours noir.

 

 

 

Avant de finir ses études de commerce à l’Université Indiana Wesleyan (un parcours de quatre ans), Whitney a pris une année sabbatique pour voyager et s’amuser avec ses amis. À la fin de sa quatrième année, Whitney a annoncé à son père son retour à la maison et sa décision de l’aider dans l’entreprise. Ravi, Brian s’est mis à préparer un poste pour sa fille.

Whitney a commencé à travailler à temps plein chez Treeline en 2013. Son père lui a d’abord réservé un poste dans le département commercial, « à faire tout et n’importe quoi » selon lui. Ses tâches incluaient, entre autres, l’établissement des coûts, la gestion et la promotion du Fonds « Making A Difference » de Treeline, ainsi que la recherche et l’installation d’un nouveau système de surveillance pour l’ensemble de la propriété.

Dès 2015, Whitney a su qu’elle resterait là quelque temps. « Papa et moi avions décidé de mettre en place un plan pour Treeline, au cas où quelque chose lui arriverait. » Ils ont établi un plan de relève et Brian a promu Whitney au poste de vice-présidente afin qu’elle puisse avoir un pouvoir de décision au sein de l’entreprise.

 

Actuellement, Treeline emploie 90 personnes. L’entreprise parvient à conserver un faible taux de roulement. Plusieurs employés y travaillent depuis 25 ans ou plus.

Whitney a gagné le respect des autres employés dès le début, et sa promotion au poste de vice-présidente n’a rien changé. « Ça ne me dérange pas de faire le sale boulot, même maintenant », dit-elle. Whitney continue de charger les camions-citernes et de nettoyer la station de ravitaillement. « C’est un travail très salissant parfois, et personne ne veut ou n’a le temps de le faire, mais il doit être fait. »

Deux ans après avoir assumé son poste, Whitney s’est vu offrir un véhicule de fonction, qu’elle a refusé. Elle estimait que c’était une dépense inutile et elle ne voulait pas que les autres employés pensent qu’elle recevait un traitement de faveur. « De plus, nous sommes toujours dans une période où nous ne devons acheter que le strict nécessaire. Nous ne réparerons que ce qui est indispensable. Il y a beaucoup de réparations coûteuses à faire », explique-t-elle. « Il y a des priorités plus importantes et j’essaie de servir d’exemple. »

 

 

Vue extérieure du centre de réparation et des pièces de rechange de Treeline.

Centre de réparation et des pièces de rechange de Treeline.

Treeline, Inc.

Actuellement, Treeline emploie 90 personnes. L’entreprise parvient à conserver un faible taux de roulement. Plusieurs employés y travaillent depuis 25 ans ou plus.

Treeline possède une grande propriété où se trouvent deux ateliers. L’un des deux est utilisé principalement pour l’entretien de la flotte d’équipement de la société et l’autre est utilisé surtout pour les prestations externes. Un magasin de pièces de rechange est rattaché à ce bâtiment. La propriété compte en plus une cour à bois employée pour faire l’inventaire des billes et du bois d’œuvre acheté et les commercialiser. Une chargeuse Tigercat 234, munie d’un grappin à talons articulés et montée sur un transporteur automoteur AC16, se trouve dans cette cour à bois, ainsi que dans celle gérée par l’entreprise pour le compte de Verso.

Les contrats de service comptent pour la moitié des activités de récolte, l’autre moitié étant réalisée en coupant des arbres sur des terrains achetés ou en récoltant du bois acheté. Treeline regarde toujours vers l’avenir : lorsque les arbres se trouvant sur les terrains achetés sont de moindre qualité, les équipes font de l’éclaircissage sélectif afin de maximiser la valeur du bois à long terme. Le secteur des biens fonciers constitue une grande partie des activités de l’entreprise. Depuis un certain temps, Treeline achète des terrains, et possède aujourd’hui près de 6 000 ha de terres.

 

Whitney Souers sur sa motoneige.

Les sentiers de motoneige partent directement de la maison de Whitney sur le lac, alors elle en profite dès qu’elle en a l’occasion.

 

Relation avec le concessionnaire

Frank Martin Sons Inc. (FMS) de Fort Kent est le concessionnaire de Tigercat dans le Maine. Keith Michaud, agent commercial chez FMS, entretient une excellente relation avec Treeline. « Keith est génial ! Il nous aide toujours. Il nous ramène toujours des pièces de rechange lorsqu’il passe dans la région », déclare Whitney.

 

Une chargeuse forestière 234B Tigercat tirant une charge de bois.

Treeline possède quatorze machines Tigercat dont six chargeuses 234, quatre abatteuses-empileuses 822C, deux abatteuses-façonneuses de la série H822 et deux débardeurs 615C.

 

Treeline a commencé à utiliser l’équipement Tigercat en 2011. « Nous envoyions des emails lorsque nous étions à la recherche de certains équipements. Keith était toujours là. Il nous répondait tout de suite », indique Whitney. Keith a parlé à Treeline du modèle 822C et de ses avantages pour les opérations de l’entreprise. « Nous en avons donc acheté un, puis un deuxième, puis un troisième en un an, et nous avons toujours le premier 822C », déclare Whitney. La machine a sûrement accumulé quelques 14 000 heures. Nous avons eu une chance phénoménale. »

Pour l’entreprise, il était logique d’utiliser une seule marque pour les abatteuses-empileuses et les abatteuses-façonneuses. « Tous les composants ne sont pas identiques, mais pour la plupart, le fait d’avoir autant de similitudes que possible représente un énorme avantage. Et il est beaucoup plus facile de travailler avec un seul concessionnaire, plutôt que cinq », ajoute Whitney.

 

Deux femmes travaillant ensemble pour réparer l'équipement de façonnage.

L’opératrice de la façonneuse de bois de chauffage Tania Mushero et Whitney travaillant ensemble pour réparer l’équipement de façonnage.

Une journée dans la vie de…

Lorsqu’elle arrive au bureau, Whitney s’efforce de dire bonjour à tous les membres du personnel. Ensuite, elle répond aux emails et aux appels téléphoniques.

Puis elle examine tous les papiers. Cela comprend les commandes de pièces, les factures et les dépenses. Whitney reçoit beaucoup d’appels tout au long de la journée, répond aux questions, approuve les demandes du personnel et confirme les réparations coûteuses. L’hiver, elle prend beaucoup de commandes de bois de chauffage et participe souvent aux livraisons. « Cela ne semble peut-être pas grand-chose, mais ça me tient vraiment très occupée », rit-elle.

Whitney vend les machines usagées, supervise les ventes de terrain et offre du soutien pour les opérations, en réalisant des études de productivité et en travaillant pour améliorer l’efficacité et réduire les coûts. La gestion des ventes et du marketing de l’activité immobilière faisait auparavant partie des responsabilités de Whitney. Désormais c’est Lacey, colocataire et grande amie de Whitney, qui s’est récemment jointe à l’équipe Treeline, qui s’en occupe.

 

Whitney et le groupe de jeunes de son église s’amusent au paintball.

Whitney reste très occupée même en dehors du travail. Elle est animatrice de jeunesse à l’église locale de Lincoln. Quand on lui demande si elle a des enfants, elle répond en rigolant : « Oui, j’ai une vingtaine d’adolescents. » Le groupe de jeunes se réunit tous les dimanches soirs pour partager jeux et amitié. Des événements spéciaux sont organisés plusieurs fois par an. Le week-end dernier, le groupe est allé faire du snowboard à Bigrock Mountain. « Ce dimanche, nous avons un tournoi de basket-ball à trois. Un tournoi mixte, à partir de treize ans. Nous aurons probablement une douzaine d’équipes », déclare-t-elle. Whitney organise le tournoi sur la propriété familiale, à l’avant de la maison de ses parents où il y a un terrain de basket-ball et une zone de détente avec des canapés. L’été, Whitney emmènera le groupe de jeunes sur le bateau de la famille pour faire du tubing et du wakesurf.

 

LE PÈRE DE WHITNEY LUI A OFFERT UN TRÈS JOLI CADEAU À NOËL DERNIER :
UN SAC DE BONBONS EN FORME DE BOUÉES DE SAUVETAGE, EN LUI DISANT
« TU ES MA SAUVEUSE ».

 

Camionneur et camion de Treeline.

Treeline, Inc. dispose d’une équipe de chauffeurs expérimentés et professionnels. L’entreprise transporte du bois rond de toutes longueurs et dimensions, des copeaux de bois, du bois d’œuvre, des ponceaux, des ponts, de l’équipement, des camps et des cabanons. Ils transportent vraiment de tout !

Le lien père-fille

L’une des principales raisons pour lesquelles Whitney a décidé de revenir à la maison après l’université et de travailler pour Treeline était d’aider son père. « Je sais combien il a travaillé dur au fil des ans. Et je ne veux pas le voir travailler si dur pour le reste de sa vie. Je veux l’aider », explique-t-elle. « Mon père travaille même en dormant. Il se réveille et s’envoie des emails lorsqu’une idée lui vient à l’esprit. Même en vacances, vous le verrez assis au bord de la piscine avec son ordinateur portable », déclare Whitney.

Elle aimerait que son père n’ait pas à aller au travail tous les jours. La famille Souers a un chalet sur une île voisine, sur le Grand Lac de l’Ouest. La famille utilise un chalet et en loue trois autres. Whitney pense que ce serait bien si son père pouvait se retirer du secteur forestier et prendre en charge la location des chalets. Selon elle, « il adorerait rester sur l’île et montrer le lac aux gens. Ce serait le rêve ! »

Le père de Whitney lui a offert un très joli cadeau à Noël dernier. Il s’agissait d’un sac de bonbons en forme de bouées de sauvetage, en lui disant « tu es ma sauveuse ».

 

Le FONDS Making A Difference de Treeline

Treeline soutient ses communautés locale, nationale et mondiale. L’entreprise reconnaît l’effort fourni par tant d’organisations dans le monde et est heureuse de les soutenir. En 2011, Treeline a décidé d’organiser ses efforts de sensibilisation et de donner aux gens les moyens d’accomplir davantage de choses en créant le Fonds Making a Difference de Treeline. Le fonds permet aux employés et aux clients de Treeline de contribuer aux programmes soutenus par l’entreprise, et Treeline s’engage à verser une contribution équivalente. Parmi les organisations et missions soutenues se trouvent House in the Woods, Legacy International, Linda Gove Ministries et Community Kids.

Pour en savoir plus, veuillez vous rendre sur : www.treelineinc.biz/make-a-difference.html

 

Whitney et Brian Souers.

Whitney et son père, Brian Souers.

 

Vous voulez en savoir plus sur Treeline Inc. ?  Continuez à lire dans nos archives : Points en commun, BTB 41, Novembre 2015. (trouvé dans la rubrique articles connexes).

 

Articles connexes

BTB nº 47 : EXPLOITANTE FORESTIÈRE

Samantha Paul commence une nouvelle série sur les femmes dans l'exploitation forestière avec l'espoir d'inspirer les jeunes femmes pour qu'elles fassent carrière dans ce secteur. Elle s'est d'abord entretenue avec Hannah Dehoog, une opératrice de la Colombie-Britannique, pour découvrir comment elle s'est lancée dans l'industrie forestière, comment vit une femme dans les camps d'exploitation et ce qu'elle aime de son métier.