Skip to content

Vue aérienne de travail en bordure de route en Nouvelle-Zélande

Nous avons rencontré Ron Thomassen, exploitant basé en Nouvelle-Zélande et propriétaire de Thomassen Logging pour parler de la nouvelle chargeuse forestière 865. Découvrez son expérience avec la nouvelle série de chargeuses forestières Tigercat.

Thomassen Logging est basé à Taupo, à proximité du centre de l’île nord de la Nouvelle-Zélande. Neuf équipes d’exploitation forestière travaillent sur une zone triangulaire grossièrement délimitée par Tokoroa au nord, Rotorua au nord-est et Turangi au sud de Taupo. Les équipes sont composées de manière similaire et utilisent de nombreuses machines Tigercat ; le propriétaire de l’entreprise, Ron Thomassen, possède plus de vingt machines Tigercat.

Chaque équipe est dotée d’une machine d’abattage à chenilles. Dans la plupart des cas, il s'agit d’un transporteur à nivellement de la série 855 de Tigercat, équipé soit de la scie d'abattage directionnelle 5195, soit de la scie d’abattage fixe 5185. Les arbres entiers sont débardés en bordure de route. En raison des conditions de terrain et de la taille des arbres, 75 % des débardeurs de la flotte de Ron sont munis de six roues. Ron possède plusieurs débardeurs à six roues des séries 625 et 635, ainsi qu’un nouveau modèle à quatre roues motrices 632H.
Le façonnage est réalisé en bordure de route avec l’équipement adapté à la taille de la pièce et des produits fabriqués par l’équipe. Ron dispose de plusieurs chargeuses Tigercat, y compris des 875, 880 et 890, munies de grandes têtes de façonnage. La quatrième machine de l’équipe est une chargeuse utilisée pour le tri et l’organisation de la jetée, ainsi que pour le chargement des camions. Les opérations de Ron prennent parfois en charge jusqu’à 10 catégories. « Quand le bois sort de la façonneuse, il est trié, mais les extrémités ne sont pas alignées. L’opérateur de la chargeuse les achemine alors vers une zone où les camions peuvent déplacer les billes. » explique-t-il.

En Nouvelle-Zélande, le chargement est traditionnellement effectué par des excavateurs de 25 ou 30 tonnes reconvertis pour l'exploitation forestière au moyen de protections et d’autres modifications. La nouvelle chargeuse forestière 865 Tigercat, d’un poids d’environ 32 tonnes, est conçue pour répondre aux exigences de cette fonction importante, en offrant une machine forestière premium, attendue depuis longtemps par de nombreux exploitants en Nouvelle-Zélande. « Cela faisait longtemps que nous en parlions à Tigercat », dit Ron. Il était donc impatient d’en essayer une et a acheté la deuxième 865 arrivée sur le territoire. (Whisker Harvesting, également basé sur l’île du nord, a acheté la première. Ses propriétaires, Colin Wroe et Nick Whisker, sont vraiment impressionnés par ses performances.)


ET ILS ADORENT LES CABINES ÉLEVÉES. L’AVANTAGE DE CETTE GRANDE CABINE ÉLEVÉE EST QU’ELLE VOUS PERMET DE VOIR LES CAMIONS DU DESSUS QUAND VOUS LES CHARGEZ.



Pour Tigercat, créer les bonnes fonctionnalités et construire une machine de qualité tout en conservant un prix acceptable et en faisant de la concurrence aux excavateurs à volume élevé a constitué un véritable défi.

Ron explique qu’il a assigné la 865 à une équipe de marquage routier. « Elle passe avant les équipes d’exploitation principales, ouvre les routes et les agrandit. Elle crée parfois la base d’une nouvelle route d'exploitation forestière. La 865 se charge de tout l’acheminement et de l’empilage des billes, ainsi que du chargement des camions », déclare Ron. « Une fois les billes façonnées, la 865 les achemine et les charge. »

En termes de portée, de levage et de stabilité, Ron déclare que la 865, en tant que chargeuse de billes et engin d’acheminement, est taillée pour gérer tous les types de billes et de produits que l’entreprise traite habituellement. « Elle lève assez facilement les grosses remorques de six tonnes.
Les opérateurs aiment sa grande portée. C’est un facteur important quand on souhaite monter un empilement un peu plus haut », explique Ron. « Et ils adorent les cabines élevées. L’avantage de cette grande cabine élevée est qu’elle vous permet de voir les camions du dessus quand vous les chargez. »

La conception a été soigneusement pensée pour garantir une vue dégagée à l’opérateur dans toutes les directions, ce qui est particulièrement utile pour la sécurité sur le site, lorsque les opérateurs se trouvent au sol, en train d’assembler manuellement les remorques. La hauteur de la cabine, la taille et le placement des fenêtres et le profil courbé de la flèche principale participent tous à cette visibilité, qui permet à l’opérateur de voir tout ce qui se passe sur la zone d’empilement et de chargement.
La sécurité et l’ergonomie de l’opérateur sont également très importants pour Ron. « L’entrée par l’arrière de la cabine est également un point positif pour les opérateurs. Monter sur le côté d’une chargeuse dans un environnement sombre et glissant est loin d’être idéal. Nous essayons donc d’éviter ce type de machine. Il est bien plus sûr d’entrer par l’arrière de la cabine. Pour nous, il est beaucoup plus simple d’obtenir un produit fini de l’usine. Le facteur de conformité est respecté. Les cabines sont sécurisées. »

Thomassen Logging emploie plus de 55 employés et fonctionne de manière plutôt autonome. « Nous réalisons une grande partie de l'entretien nous-mêmes. Nous avons de bons mécaniciens, et certains de nos employés ont suivi une formation pour opérateurs (AB). Nous ne rencontrons pas beaucoup de problèmes, car nos employés réalisent un entretien quotidien, pour ne pas se laisser déborder par les problèmes. Ils trouvent la 865 facile à entretenir et très intuitive. Et l’opérateur est absolument ravi. Il adore la machine. Un seul opérateur a utilisé la machine pendant ses 750 h de fonctionnement. Il s’y sent chez lui. Et elle a toujours l’air comme neuve.

Avec autant de machines Tigercat dans sa flotte, Ron possède une perspective claire et il peut facilement établir des comparaisons. « Quand je repense à ma première 875, elle était vraiment efficace sur les gros arbres. Elle n’a souffert d'aucun problème structurel. J’imagine donc qu’en tant que chargeuse forestière, la 865 fera également un travail excellent. »

CONTENU CONNEXE

Commentaires d'un opérateur sur la chargeuse 890


BTB s'est rendu sur l'île de Vancouver (Colombie-Britannique) et s'est entretenu avec l'opérateur Marty Fladager de Dynamite Logging pour connaître son opinion sur la chargeuse 890. Avec son système de balancier à talon, Marty utilise la machine principalement pour l'abattage de gros bois sur des terrains variés.


Produits connexes