Détection des incendies pour les broyeurs forestiers et les abatteuses-empileuses à roues

Ce n'est pas un nouveau sujet de la revue Between the Branches. Bien que près de trois ans se soient écoulés depuis qu'il a été abordé dans la revue (nº 19, mars 2008), plusieurs des informations présentées sur ce sujet sont...

– Robin Barker, directeur d’ingénierie

• L’équipement forestier est plus à risque d’être endommagé ou détruit par un incendie que les autres machines industrielles mobiles.

• Les abatteuses-empileuses et les broyeurs, qu’ils soient à roues ou à chenilles, sont les appareils les plus à risque. Ces machines travaillent dans des environnements où il y a une multitude de débris de forêt en suspension et de la végétation au sol qui tombent ou sont soulevés par les pneus, les scies d’abattage et les accessoires de broyage. Les aiguilles, les feuilles, les brindilles et les copeaux peuvent être emprisonnés à l’intérieur du moteur, du compartiment hydraulique et du compartiment des composants de refroidissement. Puisqu’ils peuvent absorber de l’huile hydraulique ou du diesel provenant de fuites lentes et se trouvent près de composants à haute température, il est facile de comprendre que les risques d’incendie augmentent.

• Les publications sur la sécurité incendie en exploitation forestière recommandent toujours d’enlever complètement de façon régulière les accumulations de débris de bois sur toutes les parties des machines forestières. C’est sans doute la meilleure pratique de prévention des incendies. Cependant, cette recommandation est trop souvent ignorée.

• La plupart des incendies d’équipement peuvent être prévenus. Fournir des efforts constants pour prévenir les incendies de machinerie forestière est la meilleure façon de veiller à ce qu’il n’y en ait pas. Si un incendie se déclare, il est essentiel de le détecter rapidement avant qu’il ne prenne de l’ampleur. Cela fournit plus de temps à l’opérateur de machine pour arrêter celle-ci, couper le moteur, demander de l’aide par radio et de sortir de son véhicule pour aller se mettre en sécurité. Cela permet de prendre des mesures essentielles de lutte contre l’incendie de façon rapide, ce qui augmente les chances de l’éteindre et réduit les dommages de machine ainsi que le temps et les dépenses nécessaires pour remettre une machine endommagée en service.

Détection des incendies pour les broyeurs forestiers et les abatteuses-empileuses à roues

La dernière personne sur place qui constate qu’une machine est en feu est souvent son opérateur. Il est assis près de l’avant de celle-ci et son attention est portée sur ce qui se trouve devant lui, alors que la majorité des composants hydrauliques, électriques et du moteur sont situés en arrière de lui. Afin de minimiser ces désavantages et de détecter les incendies rapidement, Tigercat installe un système de détection d’incendie à détecteur de chaleur sur tous ses broyeurs et ses abatteuses-empileuses de la série 700. Tous les broyeurs forestiers 480 à chenilles fabriqués sont maintenant aussi équipés de ce système.

Il est composé de trois détecteurs de chaleur, deux d’entre eux étant situés au-dessus du moteur et l’autre étant installé au-dessus des pompes hydrauliques. Si un détecteur capte une température dépassant 177 °C (350 °F), le témoin d’avertissement « Fire Detected » du tableau de bord est allumé et l’avertisseur est activé. En plus, le témoin du tableau de bord « Stop Light » du moteur est allumé et le klaxon est activé. Il est important de remarquer que ce système est seulement un système de détection d’incendie. Ce n’est pas un système d’extinction d’incendie. Il est seulement activé lorsque le moteur fonctionne. Il ne fournit aucun avertissement lorsque la machine est en arrêt.

Le système de détection d’incendie de Tigercat est muni d’un circuit électrique simple doté d’une fonction de test de système. Comme pour tout système, il faut faire des vérifications et de l’entretien de façon périodique afin de veiller à ce qu’il soit en parfait état de fonctionnement. Ne pas entretenir le système de façon adéquate peut l’empêcher de fonctionner à un moment crucial. Ne pas faire fonctionner la machine à moins d’être certain que le système de détection d’incendie fonctionne parfaitement.

Se familiariser avec les emplacements de tous les composants du système de détection d’incendie. Une installation type du système dans une machine de série 700 est montrée dans l’image fournie illustrant les emplacements des composants. Consulter le manuel d’utilisation du broyeur forestier ou de l’abatteuse-empileuse à roues de série 700 ou du broyeur forestier à chenilles 480 pour de plus amples renseignements.

Entretien quotidien

• Mettre l’interrupteur à clé de la cabine à la position RUN et appuyer sur le bouton « Bulb Test » du tableau de bord pour confirmer que le témoin d’avertissement « Fire Detected » et l’avertisseur (ainsi que tout autre témoin d’avertissement du tableau de bord et le klaxon) fonctionnent correctement. Cela vérifie aussi la continuité du câblage du système.

• Trouver la cause de tout problème de témoin d’avertissement, d’avertisseur ou de klaxon et le corriger avant de remettre la machine en service. Si une pièce quelconque est remplacée, il faut alors suivre la procédure d’entretien mensuel du système (voir ci-dessous) pour confirmer que le système fonctionne parfaitement.

Détection des incendies pour les broyeurs forestiers et les abatteuses-empileuses à roues

Entretien hebdomadaire

• Lors des opérations d’entretien de machine, inspecter visuellement les dommages des détecteurs de chaleur et de leurs supports. Vérifier que le câblage du système n’est pas coupé, coincé, effiloché, entortillé ni lâche.

• S’assurer que les détecteurs de chaleur sont propres et exempts de débris, de graisse et de saletés.

• Les pièces endommagées doivent être remplacées immédiatement. En plus, il faut réaliser la procédure d’entretien mensuel.

• Consigner dans les registres d’entretien de machine que toutes les tâches décrites ci-dessus ont été faites. Une tenue de dossiers d’entretien adéquate peut être extrêmement importante pour que la garantie de l’assurance-incendie demeure valide ou pour faire une réclamation.

Entretien mensuel

• Tourner l’interrupteur à clé de la cabine à la position RUN et utiliser un pistolet à air chaud pour chauffer les trois détecteurs de chaleur pendant 30 à 40 s. Consulter le manuel d’utilisation pour de plus amples renseignements. Ne pas utiliser de chalumeau pour tester les détecteurs. Les flammes intenses peuvent les endommager.

• Lorsque la température de chaque détecteur atteint 177 °C (350 °F), le témoin d’avertissement « Fire Detected » s’allume et l’avertisseur est activé, de même que le témoin d’avertissement « Stop Light » (moteur) et le klaxon. Arrêter de chauffer les détecteurs. Lorsqu’ils commencent à refroidir, les témoins, l’avertisseur et le klaxon devraient être désactivés. Si ce n’est pas le cas, trouver la cause du problème et corriger celui-ci. Le but de cette procédure est de confirmer que l’activation et la désactivation des détecteurs de chaleur fonctionnent correctement.

• Consigner dans les registres d’entretien de machine que toutes les tâches décrites ci-dessus ont été faites.

Pour se renseigner sur la prévention des incendies de machinerie forestière, consulter ces liens :

https://www.forestresources.org/ app/bulletin_pdfs/03-R-20.pdf

https://www.forestresources.org/ app/bulletin_pdfs/LCO15.pdf

Lire aussi la section « Sécurité » de tous les manuels d’utilisation Tigercat.

Des lignes directrices présentées sur plusieurs pages sont incluses dans la section« Prévention des incendies ».