Skip to content

Durée de vie et entretien de la batterie

Généralement, peu d'attention est accordée aux batteries qui alimentent les véhicules et l'équipement, jusqu'au moment redoutable où le moteur ne démarre pas en tournant la clé de contact.

– Rick Routliffe, représentant de service

Dans le passé, il était courant d’effectuer une maintenance de routine sur les batteries de nos véhicules afin d’en conserver la performance. Aujourd’hui, les batteries sont commercialisées comme « sans entretien », mais le sont-elles vraiment ? Bien que les batteries n’exigent pas de nos jours le même entretien que par le passé, il existe quelques astuces qui vous faciliteront la vie et prolongeront celle de votre batterie.

La surface d’une batterie doit toujours être propre et sèche. Certains types de débris pouvant s’accumuler sur la surface supérieure de votre batterie peuvent être conducteurs. Cela peut créer une voie permettant le passage du courant. Cela peut provoquer la décharge de la batterie. L’humidité, souvent due à la condensation, risque d’amplifier ce problème.

Batterie de l'équipement lourd de Tigercat

Les bornes de la batterie doivent rester propres et bien serrées. Les connexions sales ou desserrées ne conduisent pas l’électricité et peuvent entraîner des démarrages difficiles du moteur et des batteries qui ne sont pas complètement chargées. La corrosion sur les bornes de la batterie est souvent un signe de perte d’électrolyte par une ventilation excessive, très probablement comme résultat d’une surcharge.

Les machines Tigercat fonctionnant sur 24 volts utilisent deux batteries connectées en série. Remplacez toujours ces batteries en même temps. Elles doivent être complètement chargées et doivent avoir une tension pratiquement égale, avec une différence maximale de 0,3 volt entre elles. Cela garantira la meilleure durée de vie des batteries.

Batteries liquides ou AGM

Il existe deux types de batteries utilisées dans les machines Tigercat en fonction de l’application, du modèle et de la conception de la machine : les batteries au plomb (liquides) et les batteries étanches (AGM). Il est très important de savoir quelle est celle de votre machine pour les questions de maintenance et de recharge. Bien que les batteries humides aient souvent des bouchons amovibles sur le dessus, ce n’est pas toujours le cas. Localisez toujours la mention batterie humide ou AGM sur l’étiquette ou rechercher le numéro de modèle de la batterie en ligne pour confirmation.

Les batteries plomb-acide contiennent un mélange d’acide sulfurique et d’eau, appelé électrolyte. Cet électrolyte agit comme un milieu chimique qui permet la circulation du courant entre les plaques positives et négatives dans la batterie. Lors du fonctionnement normal, une partie de l’eau de l’électrolyte peut être perdue par la ventilation. Pour cette raison, il était courant d’ajouter de l’eau distillée ou déminéralisée aux cellules de la batterie afin de remplir l’électrolyte. Actuellement, les batteries sont fabriquées avec un surplus d’électrolyte, il n’est donc plus nécessaire de les remplir.

Toutefois, une quantité trop importante d’électrolyte peut être perdue si les joints de ventilation ne ferment pas complètement à cause de l’âge ou de la surcharge.  Cela peut entraîner le dessèchement de certaines parties des plaques. Les plaques desséchées ne fonctionneront plus électriquement. Cette situation ne peut pas être corrigée et réduit la capacité de la batterie.

Quand une cellule dans une batterie au plomb se décharge, une réaction chimique se produit entre le plomb dans les plaques et l’électrolyte. Cette réaction produit du sulfate de plomb et de l’eau. Le sulfate de plomb s’accumule sur les plaques de la batterie. À ce moment-là, le sulfate est mou. Charger correctement la batterie inversera la réaction chimique et le sulfate de plomb et l’eau sont reconvertis en plomb et en acide. Cependant, des problèmes peuvent survenir si la batterie est laissée déchargée pendant un certain temps ou si la batterie est surchargée pendant la recharge.

Si une batterie est laissée en état déchargé pendant un certain temps ou si la batterie n’est pas suffisamment chargée pendant le fonctionnement normal, le sulfate de plomb commence à durcir et à former des cristaux sur les plaques. Les cristaux de sulfate durcis interfèrent avec la recharge de la batterie et comme ils continuent à se dilater, ils se déforment ou éventuellement fissurent les plaques, détruisant ainsi la batterie. On dit que la sulfatation permanente se produit lorsqu’une batterie a été laissée dans un état de faible charge pendant une période de plusieurs semaines ou de plusieurs mois, mais il est toujours préférable de recharger une batterie déchargée dès que possible.

La surcharge d’une batterie provoque la séparation de l’eau de l’électrolyte en hydrogène et en oxygène. Ceci est souvent appelé « gazage » et ces gaz s’échappent à travers les trous de chaque cellule. L’hydrogène est extrêmement explosif. C’est pourquoi la charge doit toujours être effectuée dans des zones ayant une ventilation suffisante pour que les gaz puissent se dissiper.

Charger les batteries humides

Charger une batterie est un processus visant à remplacer l’énergie déjà utilisée. Cela doit être fait le plus tôt possible afin d’éviter la formation de sulfures durs qui limitent la capacité et réduisent la durée de vie.

L’alternateur de votre machine fonctionnera très bien si vous entretenez les batteries, sauf si la batterie est très déchargée : dans ce cas, l’alternateur a tendance à surcharger les batteries. La surcharge ainsi que la sulfatation sont les principales causes de la réduction de la vie de la batterie.

La surcharge d’une batterie provoque la séparation de l’eau de l’électrolyte en hydrogène et en oxygène. Ceci est souvent appelé « gazage » et ces gaz s’échappent à travers les trous de chaque cellule. L’hydrogène est extrêmement explosif. C’est pourquoi la charge doit toujours être effectuée dans des zones ayant une ventilation suffisante pour que les gaz puissent se dissiper.

Il convient de souligner qu’une batterie de démarrage moyenne ne dispose que d’une dizaine de cycles de décharge profonde si elle est rechargée à l’aide de l’alternateur du véhicule. À cet effet, la charge d’une batterie profondément déchargée devrait être faite de préférence en utilisant le processus en trois étapes prescrit qui prend quatorze à seize heures lorsqu’il est réalisé correctement :

  1. Charge à courant constant / tension constante (CC/CV), également dite « bulk ». 70-80 % de la capacité de la batterie est remplacée dans les cinq à huit premières heures à la capacité de courant et de tension maximale du chargeur.
  2. Charge d’absorption, également appelée charge de remplissage. Les 20-30 % restants prendront beaucoup plus de temps que la charge dite « bulk » : de sept à dix heures supplémentaires. La charge de remplissage commence lorsque la batterie atteint 14,4 volts. À ce stade, la tension de charge est maintenue à une tension constante de 14,4 volts et le courant du chargeur est réduit jusqu’à ce que de la batterie atteigne 98 % de sa capacité.
  3. La charge de maintien. La charge de maintien commence immédiatement après la charge de remplissage. Dans cette dernière phase de charge, la tension est réduite à un maximum de 13,4 volts et le courant est réduit à 1 ampère ou moins. Cela chargera la batterie à 100 % et maintiendra la batterie dans un état complètement chargé.

AGM

Les batteries AGM sont également des batteries au plomb. L’électrolyte des batteries AGM est saturé dans une membrane de fibre de verre saturée d’acide spécial. Pour cette raison, les batteries AGM sont scellées, de manière que le gazage devient un problème insignifiant. Les batteries AGM présentent plusieurs avantages par rapport aux batteries humides :

  • Les batteries AGM sont généralement plus puissantes que les batteries humides ayant les mêmes dimensions.
  • Les batteries AGM ont une résistance interne inférieure à celle des batteries humides. La résistance interne inférieure rend les batteries plus sensibles à la charge électrique.
  • La résistance interne inférieure permet aux batteries AGM de se recharger jusqu’à cinq fois plus vite que les batteries humides.
  • Résistance aux vibrations améliorée grâce à la construction en sandwich.
  • L’acide saturé dans une membrane de fibre de verre donne lieu à une batterie antidébordement.
  • Les batteries AGM résistent mieux au froid.

Les batteries AGM sont moins sujettes à la sulfatation lorsqu’elles sont déchargées. Cependant, les batteries AGM présentent quelques inconvénients par rapport aux batteries humides. Elles sont plus chères à fabriquer et sont plus sensibles à la surcharge.

Charger des batteries AGM

Les batteries AGM doivent être chargées à l’aide d’un chargeur spécialement conçu à cet effet ou d’un chargeur muni d’un commutateur pour le mode de charge AGM. Le chargement sera réalisé selon un processus similaire à celui de la cellule humide, mais celui-ci doit être soigneusement contrôlé, car l’AGM a des tolérances beaucoup plus strictes qu’une cellule humide et est sensible à la surcharge. Les batteries AGM ne doivent jamais être ouvertes, car cela les endommagerait.

  1. Charge « bulk ». Jusqu’à 80 % de la capacité de la batterie est remplacé dans la phase de charge dite « bulk » à un courant maximal et une capacité de tension maximale du chargeur. La batterie ne doit pas être retirée du chargeur pendant cette phase.
  2. Charge d’absorption. Lorsque la batterie atteint 80 % de la charge totale, passez à la charge d’absorption. Cette étape utilise une tension de charge maximale de 14,7 volts.
  3. Charge de maintien continu. Passez à la charge de maintien une fois que le courant est tombé à 100 mA ou après avoir effectué la charge d’absorption pendant quatre heures. Cela chargera la batterie à 100 % et maintiendra la batterie dans un état complètement chargé.

Pour plus d’informations sur la charge et l’entretien de la batterie, reportez-vous aux instructions spécifiques du fabricant de la batterie et du chargeur de batterie.